Soler (Le)

6 900 hab. (Solériens), 1 035 ha, commune des Pyrénées-Orientales dans le canton de Millas, 9 km à l’ouest de Perpignan sur la rive droite de la Têt. Cet ancien village du Ribéral est devenue une banlieue active, abondant en lotissements et zones d’activité. L’une d’elles, proche de Saint-Charles, se veut technopole avec des activités de recherche; Derancourt (50 sal.) s’occupe d’équipements de sécurité pour l’industrie (pièces en plastique); fruits et légumes Chassagnac-Llapasset (130 sal.), négoce de matériel agricole (Ciam, 45 sal.); installations électriques Fajal (80 sal.) et ECL (20 sal.), maçonnerie Pimentel (20 sal.), travaux publics Eurovia (80 sal.), publicité Adrexo (210 sal.); Intermarché (50 sal.). La ville a un collège public, une maison de retraite (30 sal.); la nouvelle mairie s’est donné des airs d’imposant palais de justice à colonnes. La population communale était de 1 600 hab. en 1900 et encore en 1950, puis a fortement augmenté après 1965; elle s'est accrue d'un millier d'habitants de 1999 à 2009.