Sommières

4 550 hab. (Sommiérois), 1 036 ha dont 250 de vignes et 165 de bois, chef-lieu de canton du département du Gard dans l’arrondissement de Nîmes, 32 km OSO de la préfecture. Le bourg est au bord du Vidourle à la traversée de la N 110 de Montpellier à Alès, et se trouve très exposé aux débordements du fleuve, comme en septembre 2002. Le centre-ville au bout du pont romain a des rues étroites et même en partie voûtées, deux places du marché et des restes de remparts. Sommières fut connue pour sa terre à foulon, argile fibreuse absorbant les graisses, une variété de bentonite issue des attapulgites de Salinelles, commune voisine juste au nord du bourg: la «terre de Sommières» fut très employée dans l’industrie textile et l’est encore comme détachant en teinturerie et pour usages domestiques.

La ville a un collège public et un privé, quelques ateliers dont la mécanique de précision Sodapem (100 sal.); Intermarché (80 sal.), magasin Weldom (20 sal.), traitement des eaux Sarp (20 sal.). Sommières avait 3 800 hab. en 1906, 2 900 en 1954 et en 1982, et s’est mise à croître seulement ensuite; elle a augmenté de 820 hab. entre 1999 et 2009. Elle est le siège de la communauté de communes du pays de Sommières, qui groupe 16 communes et 18 700 hab.

Le canton a 27 700 hab. (21 700 en 1999), 18 communes, 17 124 ha dont 4 679 de bois et garrigues; il est limitrophe du département de l’Hérault et s’étend à l’est dans la Vaunage. Sommières est dominée côté est par la butte qui porte le petit village de Villevieille dans l’ancienne enceinte fortifiée. La commune de Villevieille (1 690 Villeviellois, 828 ha dont 224 de vignes et 186 de bois) a connu une forte croissance récente de sa population: elle n’avait que 340 hab. en 1962, 650 en 1975 et 470 hab. se sont ajoutés entre 1999 et 2009, soit un gain de 39%. Un festival de musique est organisé en août par Villevieille et Salinelles; supermarché Carrefour (65 sal.). Le finage communal inclut au nord l’ancien village préhistorique de Fontbouysse.

Salinelles (510 Salinellois, 884 ha dont 250 de bois), 5 km au nord de Sommières, aligne ses maisons sur une étroite butte dominent la rive droite du Vidourle. Elle a une fabrique de papiers hygiéniques AMD (50 sal.) et a gagné 90 hab. depuis 1999. Souvignargues (760 Souvignarguais, 1 109 ha dont 380 de bois et garrigues et 397 de vignes), au nord-est de Villevieille, associe deux villages, Souvignargues et, plus loin dans la garrigue, Saint-Étienne-d’Escalles, qui ont conservé d’intéressantes églises anciennes; négoce de produits chimiques (Vernazobres, 20 sal.). La commune s'est accrue de 160 hab. entre 1999 et 2009.

Fontanès (640 hab., 1 444 ha dont 371 de bois et garrigues), 6 km au nord de Sommières sur la route d’Alès, cultive 350 ha de vignes; elle a gagné 140 hab. de 1999 à 2005, soit 28%. Aspères (500 360 hab., 1 006 ha dont 219 de bois), voisine de Salinelles à 6 km NO de Sommières, cultive 393 ha de vignes; cave coopérative; elle a aussi 140 hab. de plus qu'en 1999, soit +39%. Au centre-est et au sud du canton, Calvisson, Aubais et Aigues-Vives ont maintenant dépassé 2 000 hab.

Entre elles et Sommières, Aujargues (860 Aujarguois, 685 ha dont 250 de garrigues et 103 de vignes), Junas (1 110 Junasois, 775 ha dont 160 de vignes) et Congénies (1 590 Congénois, 864 ha dont 80 de vignes) cultivent la vigne et des vergers et croissent plus ou moins paisiblement; Junas a doublé sa population entre 1975 et 1999, les autres ont fait mieux encore; et de surcroît Aujargues a gagné 170 hab. de 1999 à 2009 (+25%), Junas 380 (+52%), Congénies 510 (+47%); un atelier de construction métallique Delors (25 sal.) et une fabrique d’embouts pour appareils chirugicaux Monier (Interson Protac, 35 sal.) travaillent à Congénies.

La croissance est encore plus accentuée à l’est du canton, plus proche de Nîmes. La commune de Nages-et-Solorgues (1 550 Nageois, 618 ha dont 180 de vignes), 13 km à l’est de Sommières et 12 km OSO de Nîmes, est connue pour son oppidum de Nages et comme éponyme de la Vaunage (val de Nages); elle a un musée local et sa croissance récente est accusée: de 280 hab. en 1962, sa population est passée à 720 en 1982, 1 100 en 1990; elle s'est accrue de 230 hab. entre 1999 et 2009.

Juste au sud de Nages, Boissières (540 Boissiérois, 333 ha dont 140 de «bois» et 116 de vignes) a un gros château carré à tours d’angle rondes; elle a 60 hab. de plus qu'en 1999. Au nord, Saint-Dionisy (900 Saint-Dionysiens, 342 ha) conserve une enceinte préhistorique de l’oppidum des Castels, et connaît la même sorte de croissance: elle n'avait que 160 hab. en 1968, et elle a gagné 160 hab. depuis 1999; elle a reçu un supermarché Casino. À l’est, Langlade a dépassé 2 000 hab.