Sousceyrac

1950 hab. (Sousceyracois), 5 764 ha dont 2 354 de bois, chef-lieu de canton du département du Lot dans l’arrondissement de Figeac, 16 km à l’est de Saint-Céré à 560 m. C’est un ancien village fortifié du ségala, dont la grand rue se tient entre deux portes à tours carrées, avec des maisons anciennes du 11e aux 16e et 18e s. Une maison de retraite médicalisée est installée dans l’ancien couvent des ursulines; négoce agricole (Sicaseli, 45 sal.). Aux environs, sentier botanique et forêt de la Luzette à l’est, château de Gruniac (14e-15e s.). La commune a eu 2 100 hab. dans les années 1850 et n’a cessé de se dépeupler depuis; elle a perdu 60 hab. de 1999 à 2009. Elle est le siège de la communauté de communes du pays de Sousceyrac, qui correspond exactement au canton, et n’a que 190 personnes actives du tertiaire et autant de l’agriculture, seulement 90 de l’industrie et 10 du bâtiment.

Le canton a 1 500 hab., 5 communes, 14 030 ha dont 6 152 de bois; situé à l’angle NE du département du Lot dans le Ségala, il est limitrophe des départements de la Corrèze et de l’Aveyron. À Calviac (180 Calviacois, 2 649 ha dont 1 096 de bois), 6 km NNE du chef-lieu à 600 m, un aérodrome privé (LF 4621) dispose d’une piste de 600 m; un hôtel, un camping de luxe de 100 places; le bois de Pente est protégé comme zone d’intérêt floristique (znieff) pour quelques espèces végétales rares.

Lamativie (70 Mativiens, 1 282 ha dont 724 de bois), à 566 m, occupe le nord du canton et la commune donne sur les gorges de la Cère, où le GR 652 permet d’apprécier la cascade du saut de Vieyres; une prise au fond des gorges, avec une conduite de 7 km, et le lac de barrage de Candes sur le pateau, alimentent la centrale de Laval-de-Cère. La commune, qui avait alors 400 hab., a été créée en 1845 à partir du territoire de Comiac et s’est vu attribuer tout le versant méridional des gorges. Comiac (250 Comiacois, 2 927 ha dont 1 435 de bois) est au sud-ouest de Lamativie sur le plateau à 515 m, son finage s’arrêtant au-dessus des gorges tout en incluant la plus grande partie du plan d’eau du barrage de Candes.