Sucé-sur-Erdre

6 340 Sucéens, 4 133 ha, commune de la Loire-Atlantique dans le canton de La Chapelle-sur-Erdre, 16 km au nord de Nantes sur la rive droite de l'Erdre. C'est un lieu de résidence suburbaine et de loisirs apprécié des Nantais, grâce au large plan d'eau de l'Erdre (plaine des Mazerolles, 220 ha, 5 Mm3). Elle offre un port de plaisance, de nombreux châteaux, surtout du 19e s., et celui de Chavagnes, plus ancien (16e-17e s.); coopérative d'élevage et insémination artificielle Ceila (90 sal.).

La commune déborde sur la rive gauche de l'Erdre dans les marais de Saint-Mars. Son nom était seulement Sucé jusqu'en 1974. Sa population, qui dépassa 2 500 hab. de 1885 à 1900, était descendue à 1 700 hab. dans les années 1960; elle a crû rapidement ensuite, passant les 4 000 hab. en 1980; elle s'est augmentée de 370 hab. entre 1999 et 2009.