Taulé

3 000 hab. (Taulésiens), 2 947 ha dont 275 de bois, chef-lieu de canton du Finistère dans l'arrondissement de Morlaix, 7 km au NO de Morlaix; Taole en breton, qui est le nom d'un saint. L’ancienne entreprise agricole d’Alexis Gourvennec à Kerjean y occupe 45 personnes (élevage de porcs). Le territoire communal atteint au nord la rade de Morlaix, près du phare de la Lande (1845), et touche à l'est à la rivière de Morlaix. La population de Taulé a augmenté entre 1962 (2 300 hab.) et 1990, retrouvant un niveau qu'elle avait perdu après guerre.

Le canton, très allongé du NNE au SSO, a 10 400 hab. (9 400 en 1999), 5 communes et 9 193 ha dont 597 de bois. Sa partie sud est formée par la commune de Guiclan. Au NE, le canton longe la rivière de Morlaix et la rade à Locquénolé (790 Locquénolésiens), commune de très petite taille (85 ha) enclavée dans celle de Taulé et dont le nom évoque saint Guénolé; église du 11e s. refaite au 18e. Au nord, le canton s’avance en pointe par la presqu’île de Carantec, que prolonge l’île Callot, séparant en deux la baie de Morlaix.

Au nord-ouest, Henvic (1 350 1 200 Henvicois, 995 ha) est au bord de la route à quatre voies de Morlaix à Saint-Pol-de-Léon et a gagné 140 hab. de 1999 à 2008; elle a une église classée du 16e s. Le finage communal atteint la rive orientale de l’aber de la Penzé au pont de la Corde, qui permet de franchir l’aber mais n’a été jeté qu’en 1927, bien après le viaduc de la voie ferrée (220 m, 40 m de haut); celui-ci est en amont et a été inauguré en 1883 avec la ligne de Roscoff; jardins du domaine de Trogriffon, avec manoir du 16e s. Henvic, dont le nom signifie «vieux bourg», est le lieu d’origine d’Alexis Gourvennec, qui y est né en 1936 dans une petite exploitation agricole familiale; un camping.