Têt (la)

fleuve pyrénéen né dans le massif du Carlit, long de 114 km et le principal cours d'eau entièrement dans les Pyrénées-Orientales. Son nom s'écrit Tet en catalan. Elle vient du massif du Carlit où elle rassemble plusieurs torrents aux Builloues, tout près des sources de l'Aude, et file vers le sud-est, passe sous la citadelle de Mont-Louis et dévale ensuite en direction de l'ENE dans des gorges où la route et le Train jaune ont eu bien du mal à se frayer passage. Elle passe entre les blocs du Canigou et du Madrès, en suivant un tracé quasi rectiligne, reçoit plusieurs torrents comme la Carança à droite et les Cabrils à gauche, atteint Olette, puis Villefranche-de-Conflent et Prades vers lesquelles convergent plusieurs vallées, et débouche en Roussillon à Ille-sur-Têt. L'essentiel de son bassin est nommé le Conflent en raison de ces convergences, et a des formes plus épanouies que le bassin voisin du Tech, nommé Vallespir pour son âpreté.

Dans la plaine, son trajet a plusieurs fois changé au gré des crues et des alluvionnements. D'anciens tracés se lisent aux cours d'eau plus ou moins parallèles et brefs qui l'accompagnent en direction de la mer. Son cours actuel passe à Perpignan et son embouchure est à Canet, juste au nord de Canet-Plage. Les fortes pentes (encore de 4 m/km en plaine entre Millas et Perpignan) et l'élévation de son bassin-versant la rendent très redoutable par les fortes pluies fréquentes en automne. La communauté d'agglomération de Perpignan avait choisi de se nommer «Têt-Méditerranée» avant d'opter finalement pour Perpignan-Méditerranée.