Thaon-les-Vosges

8 250 hab. (Thaonnais) dont 210 à part, 1 170 ha dont 459 de bois, commune du département des Vosges dans le canton de Châtel-sur-Moselle, 10 km au NNO d’Épinal sur la rive gauche de la Moselle. La ville complète l’agglomération industrielle d’Épinal-Golbey par la grosse usine de mécanique pour automobile Honeywell-Garrett, à un groupe états-unien, qui emploie 840 personnes et fabrique notamment des turbo-compresseurs; l’usine de fonderie et mécanique APM, passée à l’allemand Streit (110 sal. après une forte réduction); l’usine de plasturgie Viskase (310 sal., société des États-Unis), qui fournit notamment des boyaux cellulosiques pour la charcuterie; les télécommunications ERT (120 sal.).

À un moindre niveau travaillent les ateliers de mécanique Saint-Jean (Fournier, 35 sal.) et Mécavosges (25 sal.), Sathis (plastiques, 35 sal.); couverture Bâtiment Service (65 sal.), travaux publics Colas (65 sal.); blanchisserie et location de linge Anett 4 (Lavéclair, 90 sal.); supermarché U (50 sal.); collectes de déchets Lorraine Environnement (25 sal.) et Onyx (30 sal.); transports Simonin (30 sal.). La zone industrielle Inova 3000 occupe 120 ha et accueille au total 2 000 emplois.

La ville a un lycée professionnel et un collège publics, un centre d’apprentissage pour l’industrie; centre d’enfants polyhandicapés, hôpital de jour; maison de retraite Sogemare (55 sal.). Le pôle culturel de la Rotonde, doté d’un théâtre de 1 000 places, est l’héritier d’une initiative d’un industriel du textile en 1913. La commune n'avait encore que 500 hab. au milieu du 19e s.; sa population est passée à 1 900 en 1876, 7 300 en 1911; restée autour de 8 200 entre 1920 et 1962, elle a un peu diminué jusqu'en 1982 (7 400 hab. sdc) puis a augmenté à nouveau, gagnant encore 250 hab. de 1999 à 2008. Thaon est le siège de la communauté de communes Cap Avenir (8 communes, 13 500 hab.).