Thury-Harcourt

1 950 hab. (Harcourtois), 490 ha, chef-lieu de canton du Calvados dans l’arrondissement de Caen, 26 km SSO de la préfecture sur la rive droite de l’Orne. Ce chef-lieu de la Suisse Normande a un bon équipement en services, commerces et hôtellerie; centre aquatique; collège, magasin Super-U (45 sal.); ruines d’un grand château du 17e s., avec parcs et jardins des 18e-19e s., église inscrite du 12e s. La population communale a augmenté depuis les années 1930 où elle était passée au-dessous de 1 000 hab., a stagné après 1990 puis gagné 110 hab. entre 1999 et 2008. Le bourg est le siège de la communauté de communes de la Suisse Normande, qui réunit 34 communes (12 100 hab.).

Le canton a 9 650 hab. (9 100 en 1999), 26 communes, 18 793 ha, dont 2 595 de bois; il touche au sud au département de l’Orne et il est traversé du sud au nord par l’Orne, qui tranche des alignements de reliefs orientés de l’est vers l’ouest et sert d’axe de peuplement. La topographie, accidentée, a justifié le nom de Suisse Normande dont ce canton est le cœur. À Esson (410 Essonais, 886 ha), 3 km au SE du chef-lieu, se trouve une fabrique Arvin Meritor (ex-Rockwell) qui occupe 400 personnes et produit 10 millions de moteurs de lève-vitres de voitures par an; la commune a gagné 70 hab. de 1999 à 2008. Donnay (190 Donnayens, 1 119 ha dont 352 de bois), un peu à l’est, englobe la plus grande partie du bois de Saint-Clair.

À Saint-Rémy (1 100 Saint-Rémois, 752 ha), sur la rive droite de l’Orne encaissée à 8 km au sud de Thury-Harcourt, un musée de géologie «les Fosses d’Enfer» est ouvert sur un ancien site de mines de fer; fabrique de coton hygiénique Cotomed (25 sal.) petite fonderie de métaux légers (Svmo, 30 sal.). Juste en amont, mais rive gauche, Clécy (1 240 Clécyens, 2 463 ha dont 302 de bois) est une base touristique avec rochers, escalade et vol libre, un musée du chemin de fer miniature et, sur le plateau, l’aérodrome de Condé-sur-Noireau et un golf; laiterie-fromagerie Vallée (groupe Lactalis, 120 sal., 250 sal. sur trois sites, avec Saint-Georges-des-Groseillers et Saint-Pierre-sur-Dives); équarrissage Atemax (20 sal.), maison de retraite (25 sal.). Clécy a eu plus de 2 000 hab. au début du 19e s.