Tranche-sur-Mer (La)

2 780 hab. (Tranchais), 1 763 ha dont 399 de bois, commune de la Vendée dans le canton de Moutiers-les-Mauxfaits, 18 km au sud du chef-lieu. Son territoire s'étire sur 12 km de côte: 3 face à l'ouest, 9 face au sud, séparés par le cap à platier rocheux du Grouin du Cou, qui porte un phare. À l'ouest règne un large massif de dunes fixé par la forêt domaniale de Longeville et où ont été ouverts des lotissements. Le bourg est à l'extrémité SE du massif, au contact du Marais Poitevin. Vers l'est s'étire une côte un peu hésitante, basse, alternant sables et rochers bas, occupée par plusieurs lotissements balnéaires dont le principal est à la Grièreg.

La Tranche est l’un des hauts lieux balnéaires de la côte vendéenne et propose 7 hôtels (190 chambres), 22 campings (1 700 places) dont 8 de luxe (1 900 places). Elle a 8 700 résidences secondaires (85% du parc de logements). La station offre un parc floral de 7 ha, un cercle nautique, un festival estival; supermarché U (85 sal.). La commune a perdu en 1953 le finage de La Faute-sur-Mer, qui est devenue alors indépendante. De 1 450 hab. en 1954, la commune est montée à plus de 2 000 en 1968, est restée étale jusqu’en 1990, puis a gagné près de 500 hab. dans les années 1990, et seulement 240 de 1999 à 2009.