Trévières

960 hab. (Tréviérois), 1 170 ha, chef-lieu de canton du Calvados dans l’arrondissement de Bayeux, 16 km à l’ouest de la ville. Le village est à 7 ou 8 km de la mer, sur la rive gauche de l’Aure dans le Parc des marais, à la limite des marais; il a reçu un collège et abrite une maison de retraite (30 sal.). Octave Mirbeau (1848-1917) est né à Trévières. Un ancien moulin dit Bosq-Moulin, refait à la fin du 17e s. et dès lors traduit Beau-Moulin, est classé; église romane. La population augmente légèrement depuis 1975 (810 hab.) et s'est accrue de 40 hab. après 1999, mais elle avait atteint 1 130 hab. en 1886.

Le canton a 7 400 hab. (6 300 en 1999), 25 communes, 16 788 ha dont 140 de bois; il est traversé d’est en ouest par la vallée de l’Aure, qui s’élargit en marais vers l’ouest en direction d’Isigny, et par celle de la Tortonne, qui conflue avec la précédente juste en aval de Trévières; au nord, il occupe 11 km de la Côte de Nacre, correspondant à Omaha Beach. Colombières (200 hab., 1 064 ha), 7 km OSO de Trévières, a un château féodal remanié aux 17e-18e s., au bord des marais.

À 3 km au nord de Trévières, Formigny (270 hab., 1 086 ha) cultive le souvenir de la bataille du 15 avril 1450 où la défaite des Anglais, aidée par l’une des premières utilisations de l’artillerie de campagne sur chariot, marqua un début de la fin de la guerre de Cent ans trois ans avant la bataille de Castillon en Aquitaine, et qui est commémorée par une chapelle royale construite en 1486 et aménagée en musée. Le village accueille la Maison de la Communauté, siège de la communauté de communes du canton de Trévières, proche du canton (25 communes, 6 700 hab.).

Surrain (160 hab., 708 ha), 3 km au NE de Trévières dans la vallée de l’Aure, a un musée de la Libération. À l’est du canton, Tour-en-Bessin (600 Tourois, 1 031 ha) est sur la N 13 et abrite un peu plus au nord le château de Vaulaville, charmante folie du 18e siècle; la commune a gagné 90 hab. de 1999 à 2008. Étréham (270 Étréhamais, 424 ha), au bord de l’Aure, a un grand haras de Chambure (45 sal.), une église classée du 11e s. et, à côté, la vieille ferme de la Marguerite ornée d’un beau portail du 14e s.

Sur la côte, se succèdent d’ouest en est Louvières (70 hab., 419 ha), Vierville-sur-Mer (250 Viervillais, 641 ha), Saint-Laurent-sur-Mer (250 hab., 390 ha), Colleville-sur-Mer (170 Collevillais, 693 ha) et Sainte-Honorine-des-Pertes (590 Pertais, 569 ha), tous villages de plateau ou de tête de vallon, agréables et dotés de quelques dizaines de résidences secondaires, mais sans activité balnéaire particulière; la côte est une falaise échancrée par des vallons, et précédée d’une étroite plage.

Vierville aligne une file de maisons le long de la route de plage, a plusieurs châteaux ou manoirs et une église classée (12e-14e s.), un musée du débarquement D.Day Omaha; bon site http://vierville.free.fr. Saint-Laurent a un autre musée Omaha Beach et un monument commémoratif sur la côte. Colleville a un grand mémorial américain et un cimetière militaire de plus de 9 000 tombes, plus un écomusée du cidre et de la ferme; elle a gagné 40 hab. depuis 1999, Sainte-Honorine en a gagné 170. Un grand camping à Vierville (300 places), où les résidences secondaires forment la moitié du parc de logements; elles sont 140 à Saint-Laurent (55%), 200 à Colleville (73%), où est un camping de 70 places.