Urt

2 200 hab. (Urtois), 1 899 ha dont 550 de bois, commune des Pyrénées-Atlantiques dans le canton de La Bastide-Clairence, 8 km NNO de celle-ci et 16 km à l’est de Bayonne, sur le coteau dominant la rive gauche de l’Adour au confluent de l’Aran. C'est un ancien petit port sur l’Adour et un relais entre Bayonne et Peyrehorade, sur la voie ferrée de Pau; gare et pont; foyer pour handicapés. L'habitat, qjui se tient en hauteur, est divisé par le découpage du relief. Le finage est limité à l'ouest par le cours sinueux de l'Ardanavy, à l'est par celui de l'Aran; l'autoroute passe à l'est dans la vallée de l'Aran. La commune dessine un long appendice vers le sud, sur le versant gauche de la Joyeuse, englobant l’ancienne abbaye bénédictine de Belloc et le monastère de Bayonnès. Sa population s'est accrue de 400 hab. entre 1999 et 2008. On prononce Ourte.