Uturoa

4 000 hab., dont 430 à part, 3 510 ha, commune de Polynésie française dans la subdivision des Îles-Sous-le-Vent, au nord de Raiatea et servant de chef-lieu à cette l'île. C'est sur un site marécageux, et alors désert, que la première mission protestante avait choisi de s'établir; vers 1880, elle fut suivie par la Société commerciale d'Océanie, qui y fixa des entrepôts, profitant de la passe Teavarua. Ce nouveau village d'Uturoa était ainsi vers la fin du 19e siècle le seul de l'île à avoir accepté l'administration française, qui choisit d'en faire le chef-lieu des îles Sous le Vent et d'y loger leur administrateur.

La commune n'a cependant été délimitée qu'en 1945. Elle est dotée d'un lycée polyvalent et d'un lycée professionnel publics, d'un collège catholique, d'un collège et d'un lycée protestants, d'un hôpital de 85 lits avec centre dentaire et centre médico-social et s'impose ainsi comme seul grand centre de services de Raiatea; elle a un port de commerce et un port de plaisance; un nouveau port est en perspective.

L'aéroport de Raiatea, doté d'une piste de 1 450 m, est tout proche, à la pointe nord de l'île (Motu Tapu); classé aérodrome d'État comme ceux de Bora-Bora, Tahiti et Rangiroa, il a vu passer 250 000 passagers en 2008, dont 71 000 en transit, et 420 t de fret, et échange principalement avec Tahiti, puis à peu près autant avec Bora-Bora qu'avec Huahine, le reste avec Maupiti; une marina a été aménagée à l'ouest de l'aéroport (Apooiti). Le maire est Sylviane Teamo (UMP).