Val-d'Ajol (Le)

4 250 hab. (Ajolais), 7 333 ha dont 3 460 de bois, commune du département des Vosges dans le canton de Plombières-les-Bains, 12 km au SE du chef-lieu par la route (5 km à vol d’oiseau). La ville est dans la vallée large mais encaissée de la Combeauté, qui descend vers Fougerolles en Haute-Saône. Elle est le vrai centre du canton, dont elle abrite le collège public et un institut médico-éducatif. Elle dispose d’un large éventail de commerces et services, et accueille quelques ateliers dont le plus étoffé est la métallerie De Buyer (110 sal.), spécialiste d’accessoires de cuisine et de pâtisserie; blanchisserie Valneige (35 sal.), scierie de Faymont (40 sal.), emballages plastiques (Patrick Philippe, 25 sal.), maçonnerie Bontempi (25 sal.), plusieurs négoces dont Ougier (combustibles, 25 sal.), Syfreco (maroquinerie, 25 sal.) et Bolmont (matériel agricole, 20 sal.).

C’est aussi une «station verte de vacances»; elle n’a toutefois que 220 résidences secondaires pour 1 800 principales; trois hôtels (60 xcambres), un camping (80 places). La commune, très étendue et très boisée, a de nombreux sites de promenade et des cascades, ainsi que plusieurs croix classées; spécialité d’andouilles, avec foire annuelle et label «site remarquable du goût». Le nom s'écrivait Valdajol jadis; la commune a absorbé celle d'Hérival en 1832, puis a cédé en 1869 le territoire de Girmont-Val-d'Ajol. Sa population était alors à son maximum, et n'a pas cessé de diminuer depuis, perdant encore 330 hab. de 1999 à 2008. Elle avait formé avec Girmont et Plombières la communauté de communes des Trois Rivières, rebaptisée communauté des Vosges méridionales (6 300 hab.), dont elle tient le siège.