Val-de-Grâce

19 500 hab., quartier du 5e arrondissement de Paris, délimité à l'ouest et au sud par les boulevards Saint-Michel et de Port-Royal, au nord par les rues Malebranche, des Fossés-Saint-Jacques et de l'Estrapade, à l'est par les rues Pascal et Mouffetard. Il est traversé par la rue Saint-Jacques du nord au sud, et par l'alignement des grandes rues Gay-Lussac et Claude-Bernard. Moins pittoresque et attractif que ses trois voisins, il contient de nombreuses institutions.

L'hôpital du Val-de-Grâce y tient au sud une grande place; officiellement hôpital militaire d'instruction des armées, il accueille aussi éventuellement des civils, et notamment de hautes personnalités. Il est établi depuis la Révolution sur les terrains de l'ancienne abbaye royale du Val-de-Grâce, construite de 1624 à 1669 et dont il a reçu le nom, mais ses bâtiments actuels sont de 1979; ils offrent 350 lits médicaux. Le lieu contient aussi le Musée et la bibliothèque centrale du Service de santé des Armées, ainsi qu'une église de F. Mansart (1667) à dôme, baroque et néoclassique.

Le reste du quartier est largement occupé par de puissants ensembles de recherche et d'enseignement supérieur: École normale supérieure (ENS) rue d'Ulm, École nationale supérieure de Chimie de Paris (ENSCP, rue Pierre-et-Marie-Curie), École supérieure de physique et de chimie industrielles (ESPCI, rue Vauquelin), Institut Curie (des deux côtés de la rue d'Ulm) et musée Curie (rue Pierre-et-Marie-Curie) avec l'hôpital Claudius-Regaud, Institut d'Océanographie et Institut de Géographie (rue Saint-Jacques), Institut National Agronomique (rue Claude-Bernard), École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD, rue d'Ulm), Institut national de recherches pédagogiques (INRP, même rue).

Sont aussi dans ce quartier le lycée public Lavoisier (800 élèves plus 360 au collège associé) et le lycée professionnel public Lucas de Nehou (220 élèves) consacré au verre et aux structures; le cours ou collège Sévigné, privé mais affichant sa laïcité, créé en 1880 pour favoriser l'instruction des filles, qui réunit 1 400 élèves de la maternelle aux classes préparatoires; l'Institut National des Jeunes Sourds (public) rue Saint-Jacques, le long de la rue de l'Abbé-de-l'Épée, créé en 1791, et la Schola Cantorum, école privée de musique et d'art dramatique, créée en 1896, dans l'ancienne abbaye des bénédictins anglais rue Saint-Jacques.

Le quartier offre encore un musée Pierre-et-Marie-Curie et le musée-aquarium du Centre de la Mer (à l'Institut d'Océanographie), un musée de l'éclairage rue Flatters, le théâtre de la Comédie Saint-Michel (140 places); les églises Saint-Jacques du Haut-Pas (16e-17e s.) et Notre-Dame du Liban (rite maronite), deux synagogues et le Séminaire israélite, l'église réformée La Maison fraternelle et le temple Saint-Marcel. Il est desservi par les stations du RER B Luxembourg et Port-Royal, et par la station de métro Port-Royal, celle des Gobelins n'étant pas très éloignée de l'angle sud-est.

Le boulevard de Port-Royal (1 150 m) va du boulevard Saint-Marcel (avenue des Gobelins) au boulevard du Montparnasse (avenue de l'Observatoire) et porte le nom de l'ancienne abbaye depuis 1864; il longe le Val-de-Grâce et, en face, l'hôpital Cochin, séparant le 5e arrondissement des 13e et 14e. La gare Port-Royal du RER B est à son extrémité occidentale, sur l'axe Denfert-Rochereau-boulevard Saint-Michel, dans le quartier Val-de-Grâce. Elle existe depuis 1895 sur la ligne de Sceaux, a été adaptée pour le nouveau RER en 1977 et a connu un grave attentat islamiste à la bombe en décembre 1996 (4 morts et 170 blessés). La rue Pierre-et-Marie-Curie a été ouverte et nommée rue Pierre-Curie en 1909, après la mort du savant physicien (1859-1906), puis a reçu son actuel en 1967 seulement; c'est une petite voie de 200 m de long.