Varilhes

2 990 hab. (Varilhois), 1 176 ha, chef-lieu de canton du département de l’Ariège dans l’arrondissement de Pamiers, 9 km au sud de Pamiers et 10 km au nord de Foix. La ville est sur la rive droite de l’Ariège à sa sortie des reliefs pyrénéens. Le nom ancien était Vallitis, vallée. Elle accueille quelques entreprises la mécanique SUPA (25 sal.), un centre d’appels (Atelys, 240 sal.), un chantier des travaux publics Colas (85 sal.), la collecte d'ordures Scicarl du Plantaurel (35 sal.), le nettoyage SNASO (50 sal.); une usine hydroélectrique; au nord du finage, échangeur de la N 20 qui prolonge ici l'autoroute A 66. La commune est «station verte de vacances» (un camping de 85 places) et propose un musée départemental de l’internement et de la déportation. La population augmente depuis 1936 (1 400 hab.) et s'est accrue de 200 hab. entre 1999 et 2009; elle avait déjà atteint 2 000 hab. en 1861, mais brièvement.

Le canton a 10 000 hab. (8 600 en 1999), 18 communes, 16 811 ha dont 5 875 de bois, et correspond à la communauté de communes du canton de Varilhes. Il s’allonge d’ouest en est sur 27 km le long du front pyrénéen, et il est traversé par le couloir de l’Ariège. À l’exception de la commune de Saint-Jean-de-Verges, qui fait partie du canton de Montgaillard, sa limite méridionale suit la Quière (crêt) du Plantaurel, qui culmine à 601 m. Le long du Plantaurel à l’ouest de l’Ariège, s’étire une longue et assez profonde dépression creusée dans les marnes cénomaniennes, suivie par la route de Foix à la vallée de la Lèze, et dominée au nord par la crête des poudingues éocènes, qui culmine au pic de Montmoul (686 m) à l’ouest de Varilhes et précède les collines du Terrefort.

Crampagna (620 hab., 1 002 ha dont 415 de bois) est au sud-ouest de Varilhes sur la rive gauche de l'Ariège, au pied du Plantaurel, et s'étend sur les collines de terrefort et la dépression longitudinale; lignes électriques Artec (75 sal.); la commune a 40 hab. de plus qu'en 1999. Plus loin à l'ouest, Loubens (260 Loubénois, 1 173 ha dont 457 de bois), à 9 km de Varilhes, fait face au pas du Portel qui échancre le Plantaurel; la grotte du Portel, découverte en 1908, a révélé peintures et gravures magdaléniennes, mais aussi des traces d’occupation néandertaliennes pouvant remonter à plus de 100 000 ans; au village, église romane du 12e s. La population de la commune s'est accrue de 60 hab. entre 1999 et 2009.

Montégut-Plantaurel (330 Montagutains, 1 895 ha dont 821 de bois), 12 km à l'ouest de Varilhes, résume à elle seule ce dispositif; la Lèze y franchit le Plantaurel par l’étroite cluse du Pas du Roc; à la sortie, le château de la Hille (17e et 19e s.) est connu pour avoir hébergé et caché de nombreux enfants juifs de 1941 à 1944; une sculpture mobile du groupe Ariège d’Amnesty International dite Archétype Agora y a été édifiée en hommage aux persécutés du monde entier; centre d’aide par le travail. La commune a augmenté de 60 hab. depuis 1999.

À l’est de l’Ariège, le relief est plus confus, mais marqué par des éléments de crêts parallèles au Plantaurel; les communes y sont petites et dépeuplées, et d'habitat fort dispersé; le champ de tir de Rieutord a pu y être délimité. Au nord, Verniolle fait figure de banlieue de Pamiers.