Vauvillers

710 hab. (Vauvillerois), 950 ha dont 334 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Saône dans l’arrondissement de Lure, 28 km ONO de Luxeuil; grande halle de bois, château de 1723 occupé par l’hôtel de ville; les restes d’une voie romaine se suivent au sud du village. Celui-ci, qui fait partie des «petites cités comtoises de caractère», a un collège public, quelques commerces et une fabrique d’aliments du bétail Cofathim (30 sal.). La population communale avait un peu repris depuis le minimum de 1975 (720 hab.), mais elle vient de le recreuser en perdant une centaine d'habitants de 1999 à 2008; elle fut supérieure à 1 300 hab. au 19ee siècle. Le village est le siège de la communauté de communes de Saône et Coney, qui réunit 10 communes (2 600 hab.).

Le canton a 3 800 hab., 23 communes et 19 908 ha dont 8 782 de bois; limitrophe du département des Vosges, il s’étend surtout dans la plaine argileuse du lias. Il est traversé par la Saône au nord, et frôlé par la Lanterne au sud; l’altitude atteint 491 m tout au nord où il mord sur la Vôge. Un parc de loisirs a été aménagé à 1 km à l’ouest de Vauvillers à Montdoré (75 hab., 759 ha dont 202 de bois). Selles (260 hab., 1 436 ha dont 860 de bois), 6 km au nord du chef-lieu, a un pont tournant sur le canal de l’Est, une église ogivale (inscrite) du 13e s. et une fromagerie (Juragruyère, 20 sal.). Melincourt (270 Melincourtois, 1 498 ha dont 349 de bois), 5 km au SSE de Vauvillers, accueille un transporteur (Clot, 60 sal.), et le siège de la communauté de communes des Belles Sources, qui rassemble 20 communes et 3 400 hab.

Au sud du canton apparaît la côte des terrains triasiques, qui atteint 327 m au mont d’Olivette; à l’extrême sud, Bourguignon-lès-Conflans (120 hab., 802 ha dont 318 de bois), dans la vallée de la Lanterne 19 km à l’ouest de Luxeuil, se signale par un pont métallique en arc de fonte de 1849, une église (13e-16e s.) et un château (15e-16e s.). Anjeux (170 hab., 871 ha dont 304 de bois), 13 km ESE de Vauvillers, a une église inscrite du 15e s. à haut clocher; le Planey, affluent de la Lanterne, draine à l'est son finage. Bouligney (450 hab., 1 420 ha dont 756 de bois), à l'angle nord-est du canton à 14 km du chef-lieu et tout près de Saint-Loup-sur-Semouse, a un finage qui s'étend largement au nord dans la forêt, où sont les deux hameaux des Granges d'Amalix et du Ruisseau des Écrevisses sur une ancienne voie romaine.