Vernouillet

12 100 hab. (Vernolitains) dont 220 à part, 1 211 ha, commune d'Eure-et-Loir dans le canton de Dreux-Sud, en banlieue SO de Dreux; elle a des cliniques cardiologique et néphrologique Capio (70 et 30 sal., 85 lits), deux collèges publics, un gros institut médico-éducatif de 130 places et un centre d'aide par le travail, une maison de retraite (Themis, 60 sal.); un aérodrome avec une piste de 720 m et un aéroclub.

Cette grosse banlieue de Dreux partage avec la ville un ensemble d’industries, notamment en pharmacie avec les laboratoires Sophartex (330 sal. avec le centre logistique), Leo (200 sal., seringues d’anticoagulant Innohep remplies, à un groupe danois) et Bailly (Creat, 80 sal.). La métallurgie et la mécanique sont représentées par Verlinde (matériel de manutention, 160 sal.), le découpage-emboutissage du Galbe (40 sal.), le traitement de surfaces TSO (30 sal.), les machines pour l’agro-alimentaire ESI (Europ Service Industrie, 55 sal.), les instruments de mesure Meas (30 sal.); G. Mang (20 sal.) s’y ajoute en appareillages électriques, Quantum Optical reproduit des enregistrements vidéo et autres DVD (100 sal.); articles en fil métallique DMA (35 sal.); pièces plastiques SKF Economos (60 sal.), mécanique AMV (25 sal.); fabrique de silos Eurograon (25 sal.).

Dans les services figurent EdF (70 sal.) et GdF (75 sal.), les réseaux électriques Ineo (25 sal.) et Landaise (25 sal.), le génie climatique Snic (40 sal.) la publicité Adrexo (60 sal.); magasins Hyper U (140 sal.), Leroy-Merlin (90 sal.), Intermarché (40 sal.), Conforama (35 sal.), Weldom (40 sal.); négoces de matériel agricole Lhermite (40 sal.) et de produits pharmaceutiques Pred (30 sal.), de vêtements Tati (25 sal.); nettoyage L'Entretien (110 sal.), transports DHL (45 sal.), Huillet (55 sal.) et nombreux garages.

Vernouillet a deux zones urbaines sensibles, la cité de la Tabellionne à l'ouest et les Vauvettes au sud. Elle n'avait que 600 hab. au début du 20e siècle, 880 en 1936, 1 100 en 1954. Puis sa population a rapidement augmenté, dépassant les 10 000 hab. en 1982 et ralentissant ensuite. Le nom est en rapport avec les aulnes. La municipalité a une majorité de gauche; le maire est Daniel Frard, socialiste, également conseiller général.