Vic-sur-Cère

2 000 hab. (Vicois), 2 937 ha dont 585 de bois, chef-lieu de canton du département du Cantal dans l'arrondissement d'Aurillac, 25 km au NE de la ville à 680 m. C'est le centre du Carladès, à mi-chemin entre Aurillac et les sommets du Cantal, divisée entre une vieille bourgade escarpée et, au pied, une ancienne ville thermale déchue. «Petite cité de caractère», elle offre musée (maison des eaux minérales), jardins suspendus du château de Cols, cascade du Trou de la Conche, rochers et points de vue sur les planèzes du Cantal et la vallée de la Cère. La ville a un atelier des meubles Prieur pour cuisines et salles de bains (Pyram, 170 emplois); centre de convalescence, collège public, centre d'aide par le travail. Sa population reste assez constante depuis un siècle et demi. Vic est le centre de la communauté de communes Cère et Goul en Carladès (11 communes, 5 100 hab.).

Le canton a 5 400 hab. pour 12 communes et 25 834 ha dont 4 178 de bois. Il a pour axe la vallée de la Cère mais la déborde largement au sud, où il est limitrophe du département de l'Aveyron. La moitié septentrionale est dans le Parc des Volcans et monte jusqu'au Plomb du Cantal (1 855 m) et au puy Griou (1 690 m) qui encadrent le passage du Lioran. Autour du village en rond de Thiézac (610 hab., 4 170 ha dont 1 173 de bois), 6 km au NE de Vic, nombreux sites de rochers et cascades, pisciculture; près de Vic, panoramas au rocher des Pendus et au col de Curebourse, aux noms évocateurs de l'insécurité des chemins d'antan et donnant accès à la vallée du Goul, où le village de Jou-sous-Monjou (110 hab., 616 ha, 13 km au SE de Vic à 760 m), dont le nom vient d'un ancien «mont de Jupiter», a une belle petite église romane mais le nombre de ses habitants diminue encore. Au-dessus de Jou sur le plateau, le petit village de Pailherols (170 hab., 2 598 ha) fête chaque année en juin le fromage de tradition et a obtenu un label «village de montagne».

La partie sud-occidentale, quoique hors du Parc, a aussi quelques points d'intérêt. Le château féodal remanié de Pesteils, entouré de beaux jardins et assorti d'un musée de la mine d'argent, est à Polminhac (1 200 hab., 2 903 ha), 5 km au SO de Vic dans la vallée, commune qui a un centre pour enfants inadaptés. Une ancienne place forte fut établie sur les laves du rocher de Carlat (300 hab., 2 088 ha), lieu éponyme du Carladès, plus proche d'Aurillac (11 km) que de Vic. À la limite du département de l'Aveyron, se dresse le château renaissance de Messilhac à Raulhac (350 hab., 1 698 ha, 18 km SSE de Vic), village qui fut un relais de poste et où l'on trouve aussi des carrières de silex préhistoriques. Thiézac et Polminhac forment avec Vic une «station verte de vacances».