Vieux-Habitants

7 900 hab. (Habissois) dont 180 à part, 5 870 ha, commune de la Guadeloupe et chef-lieu d'un canton dans l'arrondissement de Basse-Terre, sur la côte sous le Vent. Le canton comprend aussi la commune de Baillif. Le nom vient des anciens colons, salariés recrutés par la Compagnie des Isles dès 1636 et devenus libres à la fin de leur contrat. Le bourg est sur la côte, à 11 km au NNO de Basse-Terre, juste au sud de l'embouchure de la rivière des Vieux Habitants qui vient des monts Sans-Toucher et que suit la trace Merwart en direction de Petit-Bourg. On y a aménagé une belle place centrale avec bassin d'eau, et il héberge un collège et une école de pompiers; l'église de la fin du 17e siècle est l'une des plus anciennes de la région.

Seules la côte et les basses pentes sont habitées; la forêt d'altitude occupe la moitié de la commune. À l'angle nord-ouest, le quartier du Marigot a un port de pêche et une maison familiale rurale; en arrière, la rivière de Beauregard offre une vallée assez peuplée où est abrité le village-rue de Beauregard. Une longue plage sépare le Marigot du bourg et abrite des installations d'aquaculture du côté de l'étang Roland. Au-dessus s'étagent quelques hameaux comme Tarare, Géry, Bel-Air, Schœlcher, l'habitat montant au maximum jusqu'à 400 m au Grand Bel-Air. À l'est du bourg, la vallée de la Grande rivière des Vieux Habitants n'est guère habitée qu'en aval dans l'alignement de Grande-Rivière; mais, en amont, y a été ouverte une Maison du café, au sein du domaine départemental caféier de la Grivelière, tandis qu'un musée du café est proposé par le domaine Chaulet au Bouchu, juste au nord du bourg.

La partie méridionale de la commune a un peuplement nettement plus dense. Le littoral, rocheux, n'offre guère que la plage de Rocroy. Mais les croupes sont constellées de maisons dans les quartiers de Beausoleil, Grand'Croix, Val de l'Orge et Cousinière, plus haut le Tuf et Varubel, puis sur le morne de Claire Fontaine. Le territoire communal atteint à l'est le mont Matéliane (1 298 m). Des roches gravées et le bassin et la cascade du Paradis attirent quelques visiteurs. Un musée de la Vanille est ouvert à la caféière de Cousinière. L'église serait la plus ancienne de la Guadeloupe.

La population de la commune est en légère croissance (7 600 hab. en 1999, 7 500 en 1990); 2 000 personnes sont dans les ménages de retraités (26%), 1 500 dans ceux d'ouvriers et 1 300 dans ceux d'employés; sur 1 200 emplois, 130 sont dans l'agriculture, 880 dans le tertiaire. Le revenu moyen est plutôt bas: 10 200 euros, 20% de ménages imposés. L'agriculture est réduite: 430 ha exploités dont 50 en bananiers et 100 en légumes, contre 1 400 ha en 1989. La commune a un seul petit hôtel, non classé. Le maire est Georges Clairy, socialiste, qui a succédé en 2005 à Vincent Lurel, devenu président de la région.