Villandraut

960 hab. (Villandrautais), 1 258 ha dont 750 de bois, chef-lieu de canton de la Gironde dans l’arrondissement de Langon à 17 km SO de la ville, dans la forêt landaise à la sortie des gorges du Ciron, sur la rive gauche de la rivière; musée municipal, vestiges classés du château médiéval, cartonnages Socar (Cartonnerie d'Aquitaine, 25 sal.). La population a baissé depuis les 1 300 hab. de 1911, mais le déclin semble arrêté: la population s'est accrue de 130 hab. entre 1999 et 2008.

Le canton, en pleine forêt landaise, limitrophe du département des Landes mais en grande partie hors du Parc régional, a 4 600 hab. (4 000 en 1999), 8 communes et 30 600 ha dont 22 565 de forêt. Il a plusieurs châteaux, des moulins et de vieux ponts le long du Ciron. Noaillan (1 500 hab., 3 180 ha dont 2 334 de bois), 2,5 km au nord de Villandraut, tient tout le nord du canton mais le village, nanti d'un château (13e au 17ee s.) et d'une petite église castrale en partie du 11e s., est à l'écart du Ciron, qui longe à l'ouest le hameau du Pirec; gros hameau de la Saubotte au nord sur la route de Langon (D 8), de Targos au sud-est, microcentrale électrique à l'ancien moulin de Castaing tout au nord. La population s'est accrue de 440 hab. entre 1999 et 2008 (+43%!).

Uzeste (460 hab., 2 605 ha dont 2 089 de bois), 4 km au SE du chef-lieu, est connu pour son célèbre festival de musique, a une église collégiale classée des 13e-14e s. et conserve les châteaux de la Trave et Illon; hameau-clairière de Labardin au sud; la commune avait plus de 1 000 hab. au milieu du 19e siècle; mais elle a gagné 60 hab. de 1999 à 2008. Préchac (1 000 hab., 6 387 ha dont 6 200 de bois), 7 km au sud de Villandraut, a une église classée, deux fabriques d’emballages de bois Arnaud (Amopal, 70 sal.) et GPS (Global Pallets, 45 sal.), une fabrique de machines de papeterie (Lucas, 50 sal.) et une microcentrale hydroélectrique sur le Ciron au nord-est, mais est surtout connue par le beau château de Cazeneuve au sud-est, qui fut à la famille d’Albret et a été très remanié au 17e s. (maintenant hôtellerie-centre d’accueil); moulin de Cossarieu (15e et 18e s.) sur le Ciron en aval du château; grand domaine agricole au sud-est (pépinières Naudet, 25 sal.); la population de la commune était double en 1876 et n'a pas changé depuis 1999.

L’extrémité méridionale du canton, en pointe à 28 km du chef-lieu, est dans le camp militaire de Captieux. Seule la commune de Bourideys (90 hab. sur 4 844 ha, dont 3 017 de bois), à 13 km au SO de Villandraut au bord de l'Escourre, affluent de gauche du Ciron, est dans le Parc des Landes; elle compte deux grands domaines agricoles (la Trougne, le Prada); elle avait 410 hab. en 1876. Cazalis (230 hab., 4 681 ha dont 3 500 de bois) est 15 km au sud du chef-lieu et aligne ses maisons le long de la D 115; domaines avec cercles d'agriculture arrosée à l'ouest (Pouyalet) et au sud (Gouil de Can).

Lucmau (240 Lucmalais, 6 673 ha dont 4 000 de bois) est à 15 km SSE de Villandraut; son finage longe celui de Captieux et sa pointe méridionale est une partie du camp militaire de Captieux; cercle d'agriculture de l'Estroupiat près du camp, château de Briel près du village. Pompéjac (250 hab., 974 ha dont 675 de bois) est à 11 km SE de Villandraut; le hameau des Gillets, au sud-ouest, est au-dessus du Ciron face au château de Cazeneuve. La communauté de communes du canton de Villandraut réunit exactement toutes celles du canton et siège au chef-lieu. Des signes de reprise du peuplement se sont fait sentir depuis 1990.