Villeneuve-de-Marsan

2 400 hab. (Villeneuvois), 2 314 ha dont 1 030 de bois, chef-lieu de canton des Landes dans l’arrondissement de Mont-de-Marsan à 16 km à l’est de la préfecture, près du Midou et à la limite de la forêt landaise et des collines de l’Armagnac. C’est une bastide des environs de 1270, créée par un monastère; une tour des anciennes fortifications subsiste; amphithéâtre de verdure du début du 19e siècle. Le bourg est actif, avec une station de conditionnement Armadis (armagnac et boissons dérivées) du groupe gersois du Gerland (caves d’Eauze et de Panjas); collège public, arènes de 1 200 places, d’allure mauresque; installations électriques Forclum (25 sal.). La commune est en croissance depuis les années 1930 (1 600 hab.), retrouvant son niveau du milieu du 19e siècle; elle a gagné 200 hab. de 1999 à 2008. Elle est sur la route nord-sud de Bordeaux à Pau, ex-N 134 (D 934), à présent pourvue d'un contournement par l'est. La nouvelle autoroiute Bordeaux-Pau passe un peu plus à l'ouest. La communauté de communes du pays de Villeneuve-de-Marsan en Armagnac Landais correspond au canton.

Le canton, limitrophe du département du Gers, a 6 000 hab. (5 400 en 1999),12 communes, 21 400 ha dont 8 120 ha de bois et a bénéficié de nombreux étangs collinaires. Le beau château de Ravignan (17e s.), et son grand parc à la française ornent Perquie (380 hab., 2 634 ha dont 900 de bois), juste au sud-est de Villeneuve, qui a 185 ha de vignes (3e du département) et plusieurs lacs collinaires au sud-est vers le hameau de Gaube, qui conserve une église inscrite à clocher-porche fortifié du 15e s. Son finage s'étire vers le sud-est, traversé par la Gaube, affluent de gauche du Midou. La commune a gagné 80 hab. de 1999 à 2008. Montégut (70 hab., 462 ha) est à 10 km à l'est du chef-lieu; église inscrite du 15e s. à clocher-porche octogonal; le Midou borde son territoire au nord; 34 ha de vignes.

Arthez-d’Armagnac (130 hab., 1 117 ha dont 328 de bois, 61 ha de vignes) à 4 km à l’est de Villeneuve, est une bastide de 1320; Arthez vient de Jeanne d’Arthès, veuve de Gaston de Foix et seigneur du Béarn, dont une tour porte aussi le nom; la référence à l’Armagnac a été obtenue dès 1895. La commune a un lac de barrage et contient à l'ouest le vaste domaine départemental d’Ognoas, de 540 ha, «site remarquable du goût», producteur d’eau-de-vie (chai, visites) distillée de façon traditionnelle et qui a un alambic de 1804. Le finage, limité au nord par le cours très sinueux du Midou, s'étire vers le sud-est, où sont les châteaux de Jouanda, d'Eyres et des Moules.

Le Frêche (410 hab., 2 341 ha dont 950 de bois), 9 km au NNE du chef-lieu,est sur un étroit promontoire de confluence de deux vallons de tête du ruiseau de Frêche, affluent de droite du Midou. La commune cultive 139 ha de vignes (4e du département); château et hameau de Saint-Vidou au sud. Lacquy (230 Lacquois, 1 928 ha dont 1 117 de bois) est la commune la plus septentrionale du canton, 9 km NNE du chef-lieu; elle a plusieurs étangs dans les vallons du ruisseau de Lacquy, petit affluent du Frêche, et un château. La D 934 et la D 933 se croisent par un échangeur à l'angle nord-ouest du finage à Pillelardit.

Sainte-Foy (240 hab., 910 ha dont 610 de bois) est un petit village à 7 km NNO du chef-lieu au bord du Pouydesseaux qui coule vers le Midou au sud. Saint-Cricq-Villeneuve (450 hab., 1 576 ha dont 963 de bois) est juste à l'ouest de Villeneuve sur la rive gauche du Midou. La D 1 passe au sud du village. La commune a eu 780 hab. en 1846, 290 autour de 1970. Pujo-le-Plan (590 hab., 1 851 ha dont 700 de bois) est une commune d'habitat très dispersé au sud-ouest du chef-lieu, résultant d'une fusion de 1816; son territoire est traversé par le Ludon, affluent de gauche du Midou. Un hameau, près du château à 4 km de Villeneuve, s'y nomme le Village; mais l'église est au Plan, sur la D 11. L'autoroute de Bordeaux à Pau par Langon traverse les territoires de ces deix communes, ainsi que celui de Saint-Gein.

Trois communes se partagent le sud du canton. Saint-Gein (450 hab., 1 785 ha dont 350 de bois) est 7 km au sud de Villeneuve sur la D 934, avec le château de Luzan et un grand étang. Hontanx (570 Hontanois, 3 048 ha dont 769 de bois), à 9 km SSE du chef-lieu, est une autre bastide, de 1331; elle a une église (inscrite) à clocher-beffroi-porte, surmonté d’un hourd de bois classé, et plusieurs châteaux, dont la maison forte d’Aon (13e s.); deux étangs sont aux environs, trois autres au sud-est du finage aux environs du château de Loubens. Le territoire communal, qui a 101 ha de vignes, entoure au sud celui de Saint-Gein, en englobant le hameau de Marquestau sur la D 934. Bourdalat (220 hab., 1 415 ha dont 323 de bois) est à 13 km SE du chef-lieu et a une église inscrite du 14e s. à gros clocher-porche octogonal du 16e s., et une partie du grand étang de Charros (50 ha) à Monguilhem (Gers): 68 ha de vignes.