Villers-Bocage

3 000 hab. (Villardins), 576 ha, chef-lieu de canton du Calvados dans l’arrondissement de Caen, 27 km au SO de la préfecture, sur la N 175 et l’autoroute des estuaires, à l’entrée du Bocage. La ville occupe un site de plateau entre les petites vallées de la Seullines, affluent de la Seulles, et de l’Odon. On y trouve deux gros établissements d’agro-alimentaire, l’usine de viandes de la Soviba (groupe coopératif normand Terrena, 680 sal.) et une fabrique de charcuterie du groupe breton de Brocéliande (ex-Unicopa, 340 sal.). Adria-Normandie (60 sal.), centre de ressources associatif de l’interprofession agro-alimentaire, anime depuis 1982 un pôle technologique et fait des expertises techniques pour cette industrie

Dans d'autres domaines se signalent les fabriques de pullovers Philips (Edwige & Edward, 75 sal.) et de chaussettes Bernard Philips (20 sal.). La ville a un collège public, des supermarchés Carrefour (85 sal.) et Simply (25 sal.), un magasin Point Vert (25 sal.), et le gros négoce d’alimentation et droguerie Degrenne (120 sal.). Sa population est en croissance: 1 000 hab. en 1900, 1 800 en 1960, 2 600 en 1982; elle a gagné 80 hab. de 1999 à 2008. Elle est le siège de la communauté de communes Villers-Bocage Intercom (27 communes, 12 900 hab.).

Le canton a 10 300 hab. (9 300 en 1999), 22 communes, 14 213 ha dont 666 de bois; peuplé de petites communes, il s’étire vers le sud jusqu’en Suisse Normande où Campandré-Valcongrain (120 Campandréens, 657 ha dont 240 de bois), à 14 km du chef-lieu mais proche d’Aunay-sur-Audon et de Thury-Harcourt, au pied du mont Pinçon, et dans un environnement boisé, fait un peu figure à part. Banneville-sur-Ajon (400 hab., 563 ha), 8 km ESE du chef-lieu, a un musée de peinture «Toiles et cadres» dans une chapelle du 13e s. où se tiennent expositions et animations.

Villy-Bocage (770 Villyssois, 1 139 ha), juste au nord du chef-lieu, a gagné 140 hab. entre 1999 et 2008; son finage conserve le menhir classé de Pierrelaye. Épinay-sur-Odon (610 hab., 1 158 ha), 3 km SE de Villers-Bocage, accueille la plomberie STP (20 sal.); elle s'est accrue de 70 hab. depuis 1999. Noyers-Bocage (1 140 Nussériens, 887 ha) occupe l'angle nord-est du canton, à 9 km du chef-lieu et 16 km de Caen, sur le tracé de l'A 84, et sert de village-centre et de relais vers Caen; contrairement à Villers et Villy, la mention Bocage est récente (1958). Sa population s'est accrue de 310 hab. (+37%) entre 1999 et 2008. Sa voisine Missy (540 Misséens, 506 ha), 10 km au NE du chef-lieu, également en croissance (+80 hab. depuis 1999) héberge la maison de retraite des Hauts de Monceaux (25 sal.); église inscrite du 13e s., à beau portail.