Villers-lès-Nancy

15 200 hab. (Villarois) dont 350 à part, 995 ha dont 418 de bois, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Laxou, 5 km au SO de Nancy. Elle s'étend en partie sur le plateau de Brabois et dans la forêt de Haye au-delà de la rocade de Nancy, où s'est établi le grand lotissement de Clairlieu. Au nord-est, la côte qui domine Nancy reste boisée. La commune inclut la plus grande partie du parc de Brabois, prolongé vers le nord-est par le parc de Remicourt, où s'abritent les enseignements supérieurs de sports et près duquel a pris place la Faculté des sciences, partagée avec Vandœuvre, sur le campus de l'Aiguillette. Ce quartier du Montet bénéficie aussi du grand parc botanique, également partagé avec Vandœuvre, dont il abrite le musée-conservatoire et le lycée polyvalent régional des biotechnologies et de l'alimentation du futur (Stanislas).

Au sud-ouest, le Technopôle Nancy-Brabois conçu à la fin des années 1970, compte de nombreux bureaux et environ 2 800 emplois (200 entreprises). Mallinckrodt (Healthc'Air, 80 sal.) fabrique des respirateurs et sondes trachéales; ingénieries Altran (45 sal.), Galtier (30 sal.) et B2J (25 sal.), Bureau Veritas (70 sal.); informatique Pharmagest (95 sal.), OR (50 sal.), Cegid (20 sal.); comptabilité CFE (90 sal.), KPMG (60 sal.), Crédit Mutuel (45 sal.), assurances Allianz (70 sal.), Téléassurances (40 sal.), crédit-bail Oseo (25 sal.), conseil de gestion Erelia (20 sal.), ADH (25 sal.); négoce de fournitures de bureau Fiducial Bureautique (40 sal.); installations électriques Vinci (25 sal.), distribution d'électricité ERDF (130 sal.). EDF déclare 780 sal.

Villers accueille aussi deux collèges et un lycée publics, une cité universitaire, plusieurs châteaux et maisons de retraite, un Monoprix (30 sal.) et un supermarché Match (40 sal.). La commune n’avait encore que 1 100 hab. en 1911, 1 900 en 1931; elle est passée à 3 100 en 1936, 6 000 en 1962, 14 000 en 1975 et a culminé à 16 500 (sdc) en 1990; elle s'est abaissée de plus de 800 hab. entre 1999 et 2008.