Voiron

20 400 hab. (Voironnais) dont 650 à part, 2 190 ha, chef-lieu de canton du département de l'Isère dans l'arrondissement de Grenoble, 26 km NNO de Grenoble à la sortie de la cluse de Grenoble, au pied de la Grande Chartreuse. La ville s'est développée comme centre industriel de piémont, au croisement des N 75 et 92. Elle avait déjà 8 500 hab. en 1851, 12 600 en 1900, et a poursuivi sa croissance. Elle a su se doter d'équipements culturels, dont la vaste salle de spectacle du Grand Angle, ainsi que d'installations de sports. Elle héberge notamment le Creps, un musée du peintre Mainssieux (1885-1958), un collège public et trois orivés, deux lycées publics et trois lycées professionnels privés, la clinique de Chartreuse (130 sal., 70 lits) et un centre hospitalier public (180 lits médicaux, 330 en tout).

Quelques spécialités gustatives y sont élaborées: les chocolats Bonnat, depuis 1884 (25 salariés), l'Antésite comme boisson à base de réglisse, et surtout la liqueur de la Grande Chartreuse, dont la distillerie et les caves se visitent; la société Chartreuse Diffusion emploie une cinquantaine de personnes. Les principaux établissements industriels sont ceux des radiateurs électriques Radiall (120 sal.), des ferrures Drevet (90 sal., à l'allemand Gretsch Unitas), de la papeterie Le Dauphin (registres, 80 sal., au groupe Clairefontaine), du tissage Denantes (linge de maison, 80 sal., groupe HDM). UNV (55 sal.), Gem (40 sal.), Sodusi (40 sal.) et Brizard (30 sal.) s'occupent d'usinage et de décolletage, DJ de mécanique (55 sal.), Idexx Vario (40 sal.) et LDM (30 sal.) fabriquent des vélos, Allaman des citernes (45 sal.), la Sidas des semelles orthopédiques (35 sal.), Nocente des moules et modèles (30 sal.), la Soper de l'outillage de précision (25 sal.); fonderie de fonte Bot (30 sal.), électronique Mesatronic (45 sal.), verre plat de la Miroiterie de Chartreuse (40 sal.), imprimerie Alfaprim (25 sal.); maçonnerie Rainero (50 sal.), carrières et travaux publics Budillon-Rabatel (50 sal.).

Dans le négoce et les services se distinguent un hypermarché Carrefour (230 sal.) et les supermarchés Super-U (45 sal.), Champion (40 sal.), Atac (35 sal.), Bricorama (40 sal.), le distributeur de jouets Gueydon (140 sal., groupe allemand Distritoys), issu d'une fabrique centenaire; plus les négoces de matériel de chauffage Therm Elec (80 sal.), de spiritueux Chartreuse Diffusion (50 sal.), d'articles de sports Gozzi (40 sal.). l'électricien Ineo (50 sal.), l'entreprise de travail temporaire Atlas (220 sal.); gestion d'immeubles SDH (Habitations des Alpes, 180 sal.); publicité Adrexo (65 sal.), journaux Territorial (35 sal.) nettoyage Fragal (55 sal.), transports par autocars Sem VFD (45 sal.). L'unité urbaine serait de 42 100 hab., l'aire urbaine identique…

Le canton a 42 200 hab., 10 communes, 14 976 ha dont 4 885 de bois; il occupe une partie de la cluse de Grenoble, mord sur le massif de la Chartreuse et sur l'avant-pays accidenté du Voironnais. Voreppe au sud, Coublevie et Saint-Étienne-de-Crossey près de Voiron et Chirens un peu au nord atteignent ou dépassent 2 000 hab. À Saint-Nicolas-de-Macherin (800 Macherinois, 1 060 ha), 5 km NNE de Voiron, tissage SITPM (65 sal.) du groupe Sopatex; la population communale croît depuis les 380 hab. des années 1950 à 1975; elle a gagné 80 hab. de 1999 à 2006. En Chartreuse, Pommiers-la-Placette (590 Pommerats, 1 692 ha dont 698 de bois, à 550 m) et Saint-Julien-de-Raz (450 Ratiauds, 1 081 ha dont 760 de bois, à 630 m) sont de petits villages, situés dans le Parc de la Chartreuse: leurs bans montent à 1 920 m à la Sure et atteignent l'orée de la forêt de la Grande Chartreuse; sites de vol libre; centre médical pour maladies respiratoires à Saint-Julien (60 sal.). La communauté d'agglomération du pays Voironnais rassemble 34 communes et 83 800 hab.; son siège est à Voiron.