Voiteur

810 hab. (Victoriens), 942 ha dont 328 de bois et 52 de vignes, chef-lieu de canton du département du Jura dans l'arrondissement de Lons-le-Saunier, 12 km au NNE de celle-ci, sur la rive gauche de la Seille à sa sortie du Jura; fruitière vinicole; travaux publics Boudier, du groupe Eiffage (35 sal.). La population communale a peu varié depuis 1950, mais elle avait dépassé 1 200 hab. au 19e s.; elle vient de gagner 60 hab. entre 1999 et 2005. La bourgade, qui a un collège privé, est le siège de la communauté de communes des Coteaux de la Haute-Seille, qui correspond presque au canton (18 communes, 5 900 hab.).

Le canton a 6 200 hab. (5 800 en 1999), 19 communes et 12 407 ha dont 4 313 de bois; il se partage entre le rebord du plateau jurassien, défoncé par les deux grandes reculées de Ladoye et de Baume-les-Messieurs, et l'extrémité de la plaine de Saône, accidentée par des contreforts jurassiens. Le site le plus connu est celui de Baume-les-Messieurs (210 Baumois, 1 309 ha dont 767 de bois et 15 de vignes), 5 km au sud de Voiteur, dont le village est classé «petite cité comtoise de caractère»; au fond de la reculée se visitent la cascade des Tufs et la grotte de Baume (500 m de galeries aménagées) dominée par le belvédère de la Roche de Baume, tandis que l'abbaye se cache dans un profond vallon annexe fermé par le cirque de Baume; musée ethnologique départemental.

Ladoye-sur-Seille (60 hab., 369 ha dont 199 de bois), 7 km ENE de Voiteur, est au fond de la reculée d'où sourd la Seille; le cirque de Ladoye a moins de profondeur que celui de Baume, mais il est très visité aussi et bien aménagé. Au-dessus de Voiteur, juchée sur un oppidum de rebord de plateau,

Château-Chalon (180 Castel-Chalonnais, 1 017 ha dont 490 de bois et 43 de vignes) est surtout connue pour ses vins jaunes, très appréciés et très coûteux; également «petite cité comtoise de caractère», elle vaut par son superbe site perché, son église romane (12e s.) et ses vieilles maisons tassées, et joue à fond la carte touristique: spectacle historique Quo Jadis, nombreux artisans et expositions, musée de l'école d'autrefois, fromagerie.

Juste au nord, Ménétru-le-Vignoble (160 Ménétriciens, 588 ha dont 249 de vignes) cultive 46 ha de vignes; son nom vient d'un ancien monastère. À l'ouest dans la plaine, Domblans (940 hab., 1 001 ha dont 240 de bois), 2 km au NO de Voiteur sur la rive gauche de la Seille, a gagné 80 hab. de 1999 à 2008; la commune a une gare, une grosse usine de vernis (V 33, 480 sal.) et une fabrique de panneaux de bois pour ébénisterie (Ravier, 20 sal.); discothèque Le Babylone (30 sal.). Saint-Germain-lès-Arlay (540 Saint-Germinois, 608 ha), 3 km à l’ouest de Domblans, a une menuiserie métallique (Ducrot, 25 sal.).

Nevy-sur-Seille (250 hab., 656 ha dont 327 de bois), 2 km au SE de Voiteur dans la reculée, compte 42 ha de vignes. Le Vernois (280 hab., 108 ha), 3 km au SSO de Voiteur au pied de l’escarpement, qui a gagné 50 hab. depuis 1999, en cultive 82 ha et Lavigny (370 Lavinois, 538 ha dont 198 de bois), 5 km au SSO de Voiteur, 37 ha. Au SO du canton, Le Pin (280 Pinois, 282 ha), 4 km NNE de Lons-le-Saunier, a un château médiéval des 13e et 15e s. à grosse tour carrée, qui gardait la route du sel.

Le vin jaune de Chalon

Le vin jaune de Chalon vieillit durant six ans sous un voile de levure qui assure sa madérisation, consécutive à l'apparition du sotolon. Ce composé chimique (4,5-diméthyl.3-hydroxy.2(5H).furanone), formé par l'évolution d'un acide aminé, la thréonine, en présence de l'éthanol, donne au vin son goût de noix (ou de rancio) caractéristique. Titrant au moins 13°, le vin jaune est issu de raisins du cépage savagnin, dont on ne cultive guère que 50 ha dans 5 communes, sur les marnes bleues à bancs calcaires du lias supérieur; il est livré en clavelins de 62 centilitres; la production est strictement contrôlée: la récolte de 2001, de qualité insuffisante, a été entièrement déclassée. On fait aussi autour de Château-Chalon du vin de paille, qui n'est cependant pas une appellation, mais un vin corsé (plus de 14,5°) obtenu à partir de grappes séchées pendant six semaines sur paille ou sur claie.