Vouvant

920 hab. (Vouvantais), , 2 020 ha dont 500 de bois, commune de Vendée au sud du canton de La Châtaigneraie, 13 km au nord de Fontenay-le-Comte. Le village est perché sur un éperon rocheux qui domine la Mère, célèbre pour son site que rehaussent des remparts et la tour Mélusine, ancien donjon de la forteresse des Lusignan (13e s.), à laquelle s'attache la légende de Mélusine; belle église romane poitevine (11e-12e s.) avec un portail décoré au transept. L'ensemble figure comme «petite cité de caractère», «village de charme» et «plus beau village de France»; une maison familiale rurale. Le cours de la Mère, affluent de la Vendée, est élargi par le barrage de Pierre Brune (65 ha, 3 Mm3); le finage est boisé au sud et à l'est par la forêt domaniale de Mervent-Vouvant. Vouvant a eu plus de 1 500 hab. en 1886 et s'est dépeuplée jusqu'en 1982 (780 hab.); après une légère remontée, elle s'est stabilisée.