Wasselonne

5 600 hab. (Wasselonnais), 1 500 ha, chef-lieu de canton du Bas-Rhin dans l'arrondissement de Molsheim, à l'entrée du défilé de la Mossig, 25 km ONO de Strasbourg sur la N 4. C'est une ancienne ville fortifiée dépendant de Strasbourg depuis 1496, qui fut cité de tanneries et papeteries au 19e s. Située à la limite du Kochersberg, de l'Arrière-Kochersberg et de la Suisse d'Alsace, elle est devenue à la fois un petit centre de services (hôpital local, collège public) et une grande banlieue de Strasbourg. Elle conserve des restes de tours (tour Carré) et murailles, d'anciennes enseignes d'artisans. Trois zones d'activité et un nouveau parc industriel intercommunal des Coteaux de la Mossig (35 ha) y ont été aménagés.

Les établissements sont nombreux mais d’assez petite taille mise à part la grande chocolaterie Egli (410 sal.): douchettes et mitigeurs Zenio (Hans Grohe, Allemagne, 90 sal.), régulateurs de machines Basler Electric (65 sal.); imprimerie Ott (65 sal.); bijoux Pfertzel (Fai’Belle, 60 sal., au groupe Dalloz); détergents Cine (Consortium industriel des nettoyants européens, 45 sal.); plastiques pour bâtiment Actea (45 sal.); palettes et caisses Charles Orth (35 sal.), matériel de conditionnement Copackest (40 sal.), cartonnerie Collin (Lebhar, 35 sal.), articles d'ameublement Alsapan (30 sal.), micrographie Flash Copy (30 sal.); maçonnerie Weiss (40 sal.); supports de publicité CDP (30 sal.).; informatique Quadra (25 sal.), négoce d'appareils de manutention Expresso (45 sal.), de sanitaire Oventrop (30 sal.), de matériel pour l'industrie alimentaire Rondo (20 sal.); supermarché Match (30 sal.).

La ville anime la communauté de communes des coteaux de la Mossig (13 communes, 12 500 hab.) et a le label de «station verte de vacances». Sa population a longtemps assez peu varié: 4 000 hab. au début et à la fin du 19e s., 3 500 en 1954, 4 200 en 1975;; elle a progressé ensuite, mais est restée étale de 1999 à 2007. Le noyau central est sur la rive gauche de la Mossig. Il s'est entouré des grands lotissements de Bubenstein au nord-ouest, Osterfeld à l'est et d'une zone d'activités au bord de la N 4 au nord. La principale zone d'activités est vers l'aval dans la plaine, rive droite, tandis que maisons et activités se mèlent dans la vallée à l'ouest dans les quartiers de Brechlingen, la Blanchisserie ou la Papeterie et du Schnellenmuehle. Le finage s'étend largement dans les champs vers le nord, un peu moins vers le sud dans les bois.

Le canton a 21 200 hab. (20 000 en 1999) et 17 communes sur 15 522 ha (6 440 de bois). Il touche à l'ouest au département de la Moselle. L'extrémité du massif vosgien s'y manifeste par les reliefs boisés, accidentés et attractifs autour de Wangenbourg. La partie centrale est barrée par le petit bloc soulevé du Kronberg ou Marleberg qui domine Wasselonne et Marlenheim, et que traverse en gorge la Mutzig (Kronthal); de l'autre côté de cette barre de relief, Westhoffen, Wangen et Marlenheim jalonnent l'extrémité septentrionale du Vignoble (Cleebourg mis à part). La partie sud-est, agricole et de relief nettement plus calme, correspond à un petit fossé tectonique fermé au SE par un nouveau petit bloc soulevé qui soutient les reliefs couronnés par les ruines du château de Scharrach, au-dessus des gorges de Soultz-les-Bains.