Wateringues (les)

nom désignant des organismes communautaires de gestion des eaux dans les plaines marécageuses du Nord-Pas-de-Calais, qui dessinent un grand T allant de Calais à la frontière belge le long de la mer du Nord, et de Gravelines à Arques le long de l'Aa. Ils ont en charge l'entretien des canaux ou watergangs, et des fossés tributaires. Il existe une Institution interdépartementale des Wateringues. Elle gère en propre onze grosses stations de pompage entre Calais et Bergues, dont la plus puissante, à Mardyck, a un débit de 25 m3/s. L'Institution gère aussi de grosses écluses et supervise des sections. Celles-ci, subdivisions de l'ensemble, sont au nombre de cinq dans le département du Nord, et huit dans le Pas-de-Calais, dont deux petites, séparées du reste, dans la vallée de la Slack et pour le marais de Wissant-Tardinghem; elles couvrent 80 000 ha et s'occupent de 1 500 km de wateringues. Elle ont leurs propres stations de pompage locales, en tout une centaine, et ont aussi des écluses. Un partiteur général, dépendant également de l'Institution, est installé à Watten.

Les voies d'eau sont divisées en canaux navigables, canaux non navigables, watergangs primaires, secondaires et tertiaires. L'organisation a été mise en place en 1169 et a peu évolué depuis, sauf évidemment par les moyens techniques. Des inondations volontaires ont été provoquées pendant les guerres de 1914-1918 et 1940-1945. L'Institution interdépartementale, sous la tutelle des Conseils généraux, date de 1977, à la suite des inondations catastrophiques de 1974. Elle avait été précédée en 1972 par une Union des Wateringues, à l'initiative des présidents des sections. Celles-ci, émanant de fort anciennes communautés, sont différentes des secteurs hydrauliques officiels, dessinés par bassins et orientés vers les grosses écluses et grandes stations de pompage: Calaisis, Rivière d'Oye (littoral entre Calais et l'Aa), Schelfvliet (littoral entre l'Aa et Mardyck), Aa Grand Gabarit (bassin de l'Aa en amont de Gravelines), Dunkerque-Tixier (tout le reste jusqu'à la frontière, drainé vers les stations de Bergues et de Dunkerque). La «petite région agricole» des Wateringues associe l'est du Calaisis aux marais audomarois, entièrement en Pas-de-Calais.