Canton de Thoissey

Thoissey

1 400 hab. (Thoisseyens), 134 ha, chef-lieu de canton du département de l'Ain dans l'arrondissement de Bourg-en-Bresse, 33 km à l'ouest de la préfecture. Le village est sur la rive droite de la Chalaronne, à 1 km de son confluent avec la Saône; parc et base nautique, apothicairerie de l'ancien hôpital du 18e s., dont est issu l'actuel hôpital public de 12 lits médicaux (200 en tout); un collège public; fonderie d'aluminium Facm (40 sal.). La population communale avait dépassé 1 700 hab. en 1866; elle est passée par un minimum de 1 000 hab. en 1936, a augmenté ensuite jusqu'en 1982, a fluctué puis a gagné 70 hab. de 1999 à 2005. Thoissey est le siège de la communauté de communes Val de Saône-Chalaronne (7 communes, 6 700 hab.).

Le canton a 12 000 hab., 12 communes, 12 062 ha dont 1 202 de bois; il est limitrophe des départements du Rhône et de la Saône-et-Loire et bordé à l'ouest par la rive gauche de la Saône; il est traversé du nord au sud par la ligne de TGV. Saint-Didier-sur-Chalaronne est jointive de Thoissey. Saint-Étienne-sur-Chalaronne (1 200 hab., 2 099 ha dont 235 de bois), 7 km ESE de Thoissey, se distingue par le gros château de Beaumont (19e s.) et celui de Saint-Martin (18e s., avec parc) et les jardins aquatiques entretenus au moulin des Vernes. Sa population, de plus de 1 600 hab. vers 1850, était descendue à 800 en 1982; elle a un peu repris depuis, et gagné 220 hab. de 1999 à 2007.

Une série de villages, tous ornés de châteaux, se succèdent au SSO de Thoissey en bordure de la plaine de la Saône. Mogneneins (580 hab., 857 ha), 4 km au sud du chef-lieu, a plusieurs châteaux du 18e et du 19e s., et a gagné 60 hab. de 1999 à 2004. Genouilleux (400 hab., 408 ha), 3 km au SO, conserve une tour ronde de l'ancien château de Chavagneux; le nouveau château date de 1765; celui des Hardies, du 17e s., a été refait dans les années 1880. Montceaux (920 Montcelliens, 1 003 ha), 4 km au SE de Genouilleux, abrite le château comtal de la Bâtie, qui a des restes des 13e et 14e s.; supermarché Atac (20 sal.). Descendue à 370 hab. en 1975 contre 1 200 vers 1850, la commune a gagné des habitants depuis, et ajouté 130 hab. de 1999 à 2006. Elle est le siège de la communauté de communes Montmerle-Trois Rivières. Montmerle-sur-Saône est à l'extrémité SO du canton.


Montmerle-sur-Saône

2 900 hab. (Montmerlois), 416 ha, commune du département de l'Ain dans le canton de Thoissey, en bordure de la Saône; elle accueille un parc d'activités intercommunal Visionis sur 65 ha et un centre sportif Visiosport, plus une halte fluviale. Les principaux établissements sont une robinetterie Ideal Standard du groupe états-unien American Standard (45 sal.), et une fonderie d'aluminium (La Rhodanienne, 45 sal.) acquise en 1990 par le groupe français SAB (Sous-traitances appliquées de Belmont), assortie d'un atelier de mécanique du même groupe (65 sal.); traitements de surfaces Snts1 (25 sal.); charcuterie Diennet (25 sal.), transports Cadillat (50 sal.). Montmerle, «sur Saône» depuis 1962, avait moins de 1 200 hab. en 1962 (contre 2 000 en 1866) et a repassé le cap des 2 000 en 1982. Sa population a fait un bond de 760 hab. entre 1999 et 2005 (+27%), atteignant 3 600 hab. (sdc). La communauté de communes de Montmerle-Trois Rivières associe 8 communes et 6 500 hab. (4 115 ha); elle siège à Montceaux.


Saint-Didier-sur-Chalaronne

2 300 hab. (Désidériens), 2 498 ha, commune du département de l'Ain dans le canton de Thoissey, sur la rive droite de la Chalaronne juste à l'est de Thoissey, avec laquelle elle forme une seule agglomération. Elle en est la partie industrielle, notamment avec Fermob (190 sal.), qui fabrique du mobilier de fer pour jardins et restaurants, la fonderie ACMS (30 sal.), la chaudronnerie Bas (25 sal.) et le centre logistique de la société de vêtements Kiabi (60 sal.); exploitation maraîchère des Légumes de Charron (25 sal.). Plusieurs châteaux du 19e s. se dispersent dans la commune, qui possède 6 km de rive gauche de la Saône au nord du confluent de la Chalaronne; elle a un collège privé. La population communale avait atteint 2 900 hab. en 1846; elle a eu son minimum en 1962, à 1 600 hab., et augmente depuis.