Canton de Reillanne

Reillanne

1 300 hab. (Reillannais), 3 855 ha dont 1 964 de bois, chef-lieu de canton des Alpes-de-Haute-Provence dans l'arrondissement de Forcalquier, 18 km au SO de Forcalquier à 600 m. Elle offre des restes de remparts, avec tour du 11e s. et porte du 13e s., un musée des amis de l'art; abattage de lapins Dufour (40 sal.). Le territoire communal est très boisé sur le relief, dans la forêt domaniale de Reillanne, où s'ouvrent quelques clairières et où se tient le couvent de Notre-Dame; châteaux de Valligrane et de Pinet (19e s.) au pied du village, centre naturiste. Reillanne s'est augmentée du finage du Bourget en 1846, commune qui n'avait alors qu'une soixantaine d'habitants. Elle a eu 1 500 hab. en 1856 puis s'est dépeuplée jusqu'à 600 hab. en 1968; sa population a plus que doublé depuis, ajoutant encore 140 hab. de 1999 à 2006; la commune a aussi 260 résidences secondaires.

Le canton a 3 000 hab., 8 communes, 13 932 ha dont 5 528 de bois. Il atteint au sud la crête orientale du Luberon, incluse dans la réserve géologique du Luberon. Ce relief domine une longue dépression drainée vers l'est par la Largue et vers l'ouest par l'Encrème, petit affluent du Calavon, et qu'emprunte la N 100 d'Apt à Forcalquier. Céreste (1 000 Cérestains, 3 254 ha dont 1 612 de bois) est le plus gros village au sud-ouest; il conserve de belles maisons du 15e au 18e s.; son finage est bordé à l'ouest par le Calavon; prieuré de Carluc (chapelle du 13e s.) dans un vallon boisé, pont romain en dos d'âne sur l'Encrème. Céreste a eu 1 300 hab. en 1866, 560 en 1954 et croît depuis (+130 hab. de 1999 à 2004); elle compte 300 résidences secondaires.

Les autres pentes méridionales sont dans les petites communes de Montjustin (60 Montjustiniens, 1 015 ha dont 425 de bois, à 580 m), 3 km au SSO de Reillanne, qui a des restes de remparts et de tours et Villemus (120 Villemusiens, 959 ha dont 352 de bois, à 456 m), 4 km au SE du chef-lieu, village étagé avec des ruines d'un château seigneurial; Villemus possède aussi sa chapelle mariale au bord de la Largue et a gagné 40 hab. de 1999 à 2007.

Vachères (260 Vacherois, 2 342 ha dont 454 de bois) est à 800 m un village perché, le principal au nord du canton, à 9 km de Reillanne; musée de paléontologie et d'archéologie, château du Colombier, prieuré rénové. La commune est flanquée à l'est par Aubenas-les-Alpes (60 Albascenois, 793 ha), à 650 m, que borde la Largue; Aubenas vient de gagner 30 hab. (1999-2006) et conserve un château des 16e et 17e s. ainsi que des maisons renaissance; la mention «les Alpes» date de 1934.

À l'ouest sont Oppedette (60 Oppedetois, 849 ha dont 323 de bois, à 525 m) et Sainte-Croix-à-Lauze (70 Saint-Croisiens, 865 ha dont 375 de bois, à 600 m), en progrès très modéré. Sainte-Croix est bordée à l'est et au sud par le Grand Vallat, affluent du Calavon; elle s'est exclue du Parc régional; château de la Ferrage. Oppedette se perche au-dessus du canyon dans lequel s'enfonce le Calavon, site apprécié pour les loisirs sportifs.