Canton de Ramerupt

Ramerupt

400 hab. (Rameruptiens), 1 360 ha, chef-lieu de canton du département de l’Aube dans l’arrondissement de Troyes, 31 km ENE de Troyes sur le rebord nord de la vallée de l’Aube. Son territoire s’est agrandi de Romaines par fusion en 1973, au confluent de l’Aube et du Puits, mais le village reste de petite taille et peu équipé; une maison de retraite (50 sal.).

Le canton a 3 700 hab. (3 400 en 1999), 24 communes et 32 857 ha; au nord, il est limitrophe du département de la Marne et comprend une partie du camp militaire de Mailly; au sud, il frôle la limite du Parc régional de la Forêt d’Orient; entre les deux, il est traversé d’est en ouest par la vallée de l’Aube, bordée sur ses deux rives par une série de très petits villages. Vinets (180 Vinériats, 917 ha) est à 4 km à l'ouest du chef-lieu, au confluent de l'Huitrelle et de l'Aube; carrières Chaplain (30 sal.).

Un peu au nord, Lhuître (270 Lhuitriens, 3 382 ha dont 239 de bois), 8 km au NO de Ramerupt, est au bord de l'Huitrelle; son nom, jadis écrit Lustrum, est censé venir d’un patronyme gaulois. La commune a une vaste église (12e-16e s.) de style flamboyant (50 m de long) qui est objet de pèlerinages; la société Sotradex y détruit des mines antipersonnel au nord-est, dans les bois qui bordent le camp de Mailly. Lhuître a reçu un parc éolien de 10 hélices (20 MW) aux abords du camp.

Dampierre (310 Dampierras, 2 936 ha dont 618 de bois dans le camp de Mailly), 8 km au NE du chef-lieu, a un château du 17e s. classique avec une curieuse porte-châtelet à tourelles à poivrières (16e s.), et une église du 16e s.; atelier de mécanique agricole Dorez (20 sal.); la commune accueille un parc de 12 éoliennes (24 MW).