Canton de Lézignan-Corbières

Lézignan-Corbières

10 400 hab. (Lézignannais) dont 150 à part, 3 768 ha dont 412 de bois et 1 423 de vignes, chef-lieu de canton du département de l'Aude dans l'arrondissement de Narbonne, 22 km à l'ouest de celle-ci. La ville est sur le tracé de la N 113 et de la voie ferrée (gare). La commune est bordée au nord par le cours de l'Aude, au sud par celui de l'Orbieu (aérodrome, échangeur autoroutier). La ville a des promenades ombragées, des boulevards circulaires sur les anciens remparts; Musée de la Vigne et du vin, centre de rencontres culturelles dans le site historique de la maison Gibert; collège public, formation au bâtiment, lycée privé agricole; centre hospitalier (61 lits), centre médico-psycho-pédagogique, centre psychiatrique (33 lits); une pinède de 400 ha s'étend sur les collines voisines.

Lézignan a ajouté Corbières à son nom en 1927; la commune avait 6 500 hab. en 1881 et s’est fortement dépeuplée pendant la crise du vignoble, puis a lentement repris après 1900, et vient d’atteindre son maximum en gagnant 1 900 hab. entre 1999 et 2009 (+22%). Elle est le siège d’une communauté de communes de la région Lézignanaise, comportant 19 communes et 22 000 habitants. La municipalité a une longue tradition d egauche; le maire est Michel Maïque, socialiste, ancien instituteur et international de rugby à 13.

La ville, qui a une zone industrielle et une zone artisanale, est le siège du distributeur de produits pétroliers Dyneff (150 sal. sur place, 1 800 M€ de chiffre d’affaires annuel pour 3 Mm3); la firme a été créée en 1958 par A. Lecea, considéré comme la première fortune de la région, qui l'a vendue en 2006 à la firme roumaine Rompetrol, domiciliée à Amsterdam et dont le principal actionnaire est le kazakh KazMunaïGaz (KMG)…; elle emploie en tout 410 personnes et dispose de 150 stations-service dans le Midi et la région lyonnaise, et importe par Port-la-Nouvelle.

Lézignan abrite aussi le groupement de transport Express Marée (220 sal. dont 120 à Lézignan); plus quelques ateliers: fabriques de caravanes (mobil homes) O’Hara, du groupe Béneteau, depuis 2002 (80 sal.), de gants de sécurité Espuna (65 sal.), de crèmes glacées de la Compagnie des Desserts-Régal-Pôle Sud (60 sal.), de matériel agricole Calvet (25 sal.); supermarchés Intermarché (70 sal.) et Carrefour (30 sal.), Bricomarché (25 sal.), négoces d'articles de ménage Elidis (45 sal.) et Tort (20 sal.); transports Alloin (30 sal.); distillerie; centre d’aide par le travail.

Le canton a 22 000 hab. (17 900 en 1975), 18 communes, 26 210 ha dont 2 949 de bois et garrigues; il va des bords de l'Aude au nord à la forêt de Fontfroide au SE, principalement en plaine avec quelques menus reliefs, bien qu'il accède au sommet de l'Alaric. Il est traversé d'ouest en est par le faisceau de circulation entre Carcassonne et Narbonne. La petite commune de Homps (690 Hompsois, 306 ha mais cultivant 337 ha de vignes), au nord (9 km NNO de Lézignan), dont le nom vient des ormes (ancienne forme Ulmos) est au-delà du cours de l'Aude, ce qui lui permet d'avoir un port de plaisance sur le canal du Midi; église et cimetière, lac de Jouarres (100 ha); cave coopérative, constructions Fongaro (30 sal.). Argens-Minervois (390 Argenais, 459 ha, 91 de vignes), 5 km au nord de Lézignan, est aussi sur la rive gauche de l’Aude et possède un port du canal et une cave coopérative; les deux communes relèvent de l’appellation minervois. Homps a gagné 80 hab. de 1999 à 2009, Argens 60.

Tourouzelle (490 Tourouzellais, 1 419 ha), 10 km NNO de Lézignan, cultive 522 ha de vignes, mais hors minervois; son nom évoque les coquelicots; chapelle romane, cave coopérative. Un peu au SO, Escales (370 Escalois, 1 018 ha), 8 km ONO de Lézignan, cultive 644 ha de vignes, avec cave coopérative; église romane à trois absides; un parc de 10 éoliennes Jeumont (7,5 MW) est installé depuis 2005 par Alpiq.

Montbrun-des-Corbières (320 Montbrunois, 1 061 ha), 6 km à l’ouest du chef-lieu, a 534 ha de vignes; église romane 11e et 13e s., ruines du château. Conilhac-Corbières (870 Conilhacais, 1 218 ha dont 438 de vignes), 4 km OSO de Lézignan, organise en novembre un festival de jazz renommé; sa population s'est accrue de 260 hab. depuis 1999 (+43%). Conilhac et Escales partagent depuis 2003 un site d’énergie éolienne de 10 éoliennes (7,5 MW, groupe Jeumont et Alpiq), dit du Cers, dont le doublement est prévu.

Au sud-est de Lézignan dans le val d’Orbieu, que traverse l’autoroute, sont trois grosses communes viticoles de plaine. Luc-sur-Orbieu (1 000 Lucquois, 988 ha), 4 km SE du chef-lieu, cultive 818 ha de vignes et a reçu en 2007 au parc du Fond de Plaine 2 machines Repower (4 MW) à Poweo 2007, plus la même année 6 autres (12 MW) pour EDF. Cruscades (520 Cruscadels, 965 ha, 403 ha de vignes), 6 km ESE de Lézignan, est proche de la rive gauche de l'Orbieu, qui limite au sud son territoire, tandis que celui-ci est traversé au nord par la voie ferrée et la D 6113 (ex-N 113); ella reçu en 2011 un parc éolien de 5 machines Enercon (11,5 MW) de la Compagnie du Vent, et a gagné 190 hab. de 1999 à 2009. Ornaisons (1 250 Ornaisonnais, 1 080 ha dont 550 de vignes), est 7 km à l’est de Lézignan au confluent de l’Orbieu et de l’Aussou; vieux pont, domaine viticole hôtelier. Luc-sur-Orbieu a gagné 200 hab. entre 1999 et 2009 (+25%), Cruscades 190 (+55%), Ornaisons 290 hab. (+30%).

Le sud du canton est dans les Corbières. Fabrezan (1 270 Fabrezanais, 2 862 ha dont 305 de bois, 1 363 de vignes), au bord de l’Orbieu, 9 km SO de Lézignan, a un musée consacré à Charles Cros, qui y naquit en 1842; la commune a eu 2 300 hab. en 1881 et était descendue à 990 en 1982; elle regagne quelques habitants depuis, dont 170 entre 1999 et 2009. Ferrals-les-Corbières (1 120 Ferralais, 1 595 ha dont 898 de vignes) est à 7 km SSO de Lézignan, au bord de l’Orbieu; cave coopérative. La commune dépasse au sud le premier pli des Corbières, englobant l’ancien village de Villerouge-la-Crémade (église). Elle a complété son nom en 1926; sa population a évolué comme celle de Fabrezan, avec un pic en 1881 (1 740 hab.) et un creux en 1982 (970 hab.), un gain de 100 hab. depuis 1999.

Boutenac (710 Boutenacois, 2 296 ha dont 815 de bois, 649 de vignes), 7 km SSE du chef-lieu, qui a également gagné 100 hab. depuis 1999, a un relief un peu plus accusé (bois de la Pinède, 273 m) et un musée de la faune et de la chasse au hameau de Gasparets (espace Octaviana), proposant une vaste collection d’insectes; gros château viticole d’Hauterive. Plus au sud encore, Montséret (510 Montsérétais, 1 131 ha), 14 km SSE de Lézignan, exploite 646 ha de vignes et a gagné 110 hab. depuis 1999; musée archéologique et historique; il reste peu de ruines de l’ancien château perché.

Sa voisine Saint-André-de-Roquelongue (1 110 Saint-Andrélongois, 3 081 ha dont 668 de bois), cultive 816 ha de vignes; elle s’étend très loin vers le sud et sa forêt prolonge celle de Fontfroide. Elle a gagné 270 hab. (32%) de 1999 à 2009, mais avait dépassé 1 200 hab. en 1891. Une appellation de vin de pays Côtes de Lézignan peut être adjointe à l’appellation plus générale Hauterive.