Canton de Najac

Najac

780 hab. (Najacois), 5 388 ha dont 1 814 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Aveyron dans l'arrondissement de Villefranche-de-Rouergue, 19 km au SSO de celle-ci. Située sur le rebord du Ségala à l'endroit de la faille de Villefranche, la bourgade est connue pour son puissant château fort à hauts murs et trois enceintes, dressé sur un éperon de méandre de l'Aveyron, et flanqué d'une église du 13e s. Elle s'est développée ensuite vers l'extrémité de l'éperon, en faubourg sous le château et le village ancien: une place à arcades, et une rue bordée de belles maisons médiévales en font un «village de charme» et même l'un des «plus beaux villages de France», très visité en été.

Il est pourvu de deux villages de vacances, offrant ensemble près d’un millier de places, deux hôtels, un camping de luxe (120 places), 500 résidences secondaires pour 430 principales. Mais Najac est loin de sa population de 1872 (2 460 hab.) bien que la commune ait absorbé en 1965 le territoire de Villevayre, sur le plateau à l’ouest, qui lui apportait plus de 300 hab. L’Aveyron est en gorge à Najac et la difficulté d’accès limite les autres activités, qu’assure plutôt le bourg voisin de La Fouillade.

Le canton a 4 100 hab. (3 800 en 1999), 7 communes, 18 589 ha dont 4 083 de bois et s’étend presque entièrement sur le Ségala. La Fouillade (1 150 Fouilladois, 3 254 ha dont 326 de bois) est sur le plateau à 6 km à l’est, à 425 m, sur la route d’Albi à Villefranche, à 19 km de Villefranche. C’est un actif marché aux porcs, avec commerces et services, et un collège privé; menuiserie et charpentes Mag (45 sal.). La population communale a décliné aussi (2 200 hab. en 1886) mais s’est à peu près stabilisée en 1990 et a même regagné 60 habitants de 1999 à 2009. La Fouillade est d’ailleurs le siège de la communauté de communes du canton de Najac, qui correspond au canton.

À Monteils (640 Monteillois dont 100 à part, 1 719 ha dont 559 de bois), 9 km au nord de Najac sur la rive droite de l’Aveyron, est établi un lycée agricole privé (150 élèves) avec Institut rural François Marty, qui porte le nom de l’ancien archevêque de Reims et de Paris puis cardinal (1904-1994), mort au couvent de dominicains de Monteils où il s’était retiré en 1981.

Lunac (460 Lunacois, 1 876 ha dont 206 de bois), 14 km à l'est de Najac sur le plateau du Ségala à 469 m, accueille la biscuiterie Le Pivert (25 sal.). Bor-et-Bar (190 Barois, 1 292 ha dont 245 de bois) est une commune du Ségala bordée au sud par les gorges du Viaur, que domine le château ruiné de Bar; le village de Bor est un peu plus haut juste au nord, vers 460 m; leur fusion date des années 1790; un camping sous Bar dans la gorge.