Canton de Réquista

Réquista

2 140 hab. (Réquistanais) dont 140 à part, 5 932 ha dont 1 034 de bois, chef-lieu de canton du département de l’Aveyron dans l’arrondissement de Rodez, 47 km au sud de la préfecture, 41 km à l’ENE d’Albi à 580 m. C’est à l’origine une bastide comtale de 1292 sur le plateau du Ségala à 580 m, devenu un actif lieu de foires et marchés, et qui serait actuellement le premier marché français pour les ovins; collèges public et privé. La commune a une centaine d’agriculteurs, et 14 000 brebis laitières; la laiterie du groupe Société emploie environ 60 personnes et traite 160 000 litres par jour.

Réquista a de nombreux commerces, services et artisans, un collège public et un privé; maçonnerie Massol (25 sal.); Intermarché (40 sal.), négoce de machines agricoles Lacan (20 sal.). Au sud de la commune, château et maisons anciennes de Lincou au bord du Tarn, avec musée et galerie d’art; la commune accueille deux villages de vacances. La population communale diminue depuis 1975, où elle était de 2 600 hab. (sdc); elle a perdu 60 hab. de 1999 à 2009.

Le canton, limitrophe du département du Tarn, a 4 900 hab., 7 communes, 23 877 ha; la communauté de communes du Réquistanais lui correspond exactement. À Saint-Jean-Delnous (450 Saint-Jeannous, 1 829 ha dont 294 de bois), 4 km ONO de Réquista à 515 m, institut de rééducation et convalescence, métallerie Serin (30 sal.); la commune a 40 hab. de plus qu'en 1999.

La Selve (670 Selvois, 4 827 ha dont 658 de bois), 11 km au nord de Réquista à 550 m, a au contraire 50 hab. de moins; le village est une ancienne sauveté et en a gardé des restes d’enceinte et de fossés. Durenque (560 Durenquois, 3 315 ha dont 341 de bois), 16 km au NE de Réquista à 720 m, a ouvert au moulin de Roupeyrac un musée en l’honneur de François Fabié (1846-1928), poète du terroir; elle a perdu 70 hab. depuis 1999.