Canton de Saint-Sernin-sur-Rance

Saint-Sernin-sur-Rance

800 hab. (Saint-Serninois), 1 114 ha dont 354 de bois, chef-lieu de canton du département de l’Aveyron dans l’arrondissement de Millau, à 32 km OSO de Saint-Affrique et 42 km à l’est d’Albi, dans la vallée encaissée de la Rance. C’est, sur la route d’Albi à Millau, une ancienne place forte qui a conservé une allure médiévale et une cité historique classée, avec maisons anciennes et hôtel de ville du 15e s., un festival en juillet; mais il n’offre qu’une gamme de services limitée, dont une maison familiale rurale Valrance (200 élèves), un hôtel de 60 chambres. La commune s'est dépeuplée depuis le milieu du 19e s., où elle dépassait les 2 000 hab., mais a repris une centaine d'habitants entre 1999 et 2009.

Le canton a 3 400 hab., 14 communes, 27 458 ha dont 7 815 de bois; la communauté de communes du pays Saint-Serninois n’en groupe que 7 (1 700 hab., 14 300 ha). Le canton est limitrophe du département du Tarn. Sa pointe méridionale est tenue par la commune de Laval-Roquecézière (320 Rocacéziérois, 3 066 ha dont 880 de bois), d’habitat totalement dispersé, vers 500 m. Au hameau de Saint-Crépin, sur une petite butte, musée Damien Bec d’art et de traditions populaires, conservant des statues-menhirs; l’ancien village de Roquecézière est sur la crête qui marque la limite départementale, au SO de Saint-Crépin (large panorama). Au nord de la commune dans la vallée de la Rance, se tient le monastère de bénédictines N.-D.-d’Orient. Combret (300 Combretois, 4 958 ha dont 1 821 de bois), 10 km au SE du chef-lieu, occupe sur le plateau un site hardi de pédoncule de méandre encaissé de la Rance; belles maisons de grès rouge, halle de justice.

Vers le nord, le canton atteint la rive du Tarn. Le village de Plaisance (230 Plaisançais, 1 400 ha dont 277 de bois), 8 km au NO de Saint-Sernin, a été établi comme bastide au nom flatteur sur une butte de méandre de la Rance, à la limite du pays Albigeois et face à l’ancien village de Curvalle, avec lequel il rivalisa longtemps; la limite départementale les sépare; église romane, charcuterie Bories (25 sal.); site de vol libre au sud-est, au-dessus de la profonde vallée de la Rance.

Coupiac (470 Coupiagais, 2 472 ha dont 598 de bois), 11 km au nord du chef-lieu dans la vallée du Mousse, affluent de droite de la Rance, a un gros château des 15e et 16e s., avec remparts et hautes tours, réaménagé au 18e s. La commune, qui a eu plus de 2 700 hab. dans le premier tiers du 19e s., se dépeuple encore (-70 hab. de 1999 à 2009); elle est le siège d’une communauté de communes des Sept-Vallons (6 communes, 1 500 hab.), la moins peuplée du département; musée rural du bois, base de loisirs de Framouly, fabrique de charcuteries Acevia (40 sal.), boulangerie Le Four à Pain aveyronnais (La Coupiagaise, 25 sal.).

Le village de Montclar (160 hab., 1 280 ha dont 441 de bois) est juché à 650 m sur une crête du plateau, 7 km à l'est de Coupiac; maçonnerie Blanc (20 sal.); son finage s'étend loin vers le nord-ouest sur le haut versant d'ombrée qui domine la vallée encaissée du Tarn et le site de Brousse-le-Château, jusqu'au hameau de Saint-Igest, reste d'une commune absorbée en 1833; la population avait atteint 900 hab. en 1846.