Canton de Vitrolles

Vitrolles (Bouches-du-Rhône)

37 100 hab. (Vitrollais)dont 300 à part, 3 658 ha dont 1 500 de bois, chef-lieu de canton des Bouches-du-Rhône dans l'arrondissement d'Istres. La ville est sur la côte orientale de l'étang de Berre, au pied du puissant escarpement à corniches calcaires du plateau d'Arbois. Le vieux village perché a quelques restes de remparts, une tour sarrasine, une porte et des ruelles concentriques; châteaux de Montvallon (1697) et de Font Blanche au sud-est. La N 113, l'A 7 et la voie ferrée Paris-Marseille passent entre l'étang et la ville, dont le territoire contient plusieurs échangeurs routiers et autoroutiers. Les salins du Lion jouxtent l'aéroport de Marignane et servent de réserve ornithologique. L'énorme zone industrielle des Estroublans, destinée à recueillir toutes les usines jugées indésirables à Marseille, a pris place au sud du finage, assortie de constructions massives de logements pour les familles d'ouvriers. Vitrolles accueille quatre collèges publics, un lycée public et un lycée privé; institut médico-éducatif et centre d'aide par le travail, clinique (110 sal., 70 lits).

Dans l'industrie, les princiaux établissements sont des usines de mécanique Game (470 sal., du groupe Clemessy), mécanique et maintenance ADF (370 sal., groupe Cofathec de Gaz de France), ingénierie aéronautique Aerospace (AIS, 260 sal.), et construction aéronautique du même groupe (90 sal.) et logistique Daher Aerospace (150 sal.), chaudronnerie des Ateliers de Fos (260 sal.), robinetterie Flow Control (90 sal.). Dans d'autres domaines se signalent L'Air Liquide (75 sal.), les équipements d'emballage Sabatier (75 sal.), les tabacs Altadis (80 sal.), les pâtes alimentaires Ferico (60 sal.) et les conserves de fruits Saman (100 sal.) et de légumes Borges Tramier (60 sal.).

Vitrolles héberge encore une imprimerie MOP (50 sal.), les ingénieries Setec (90 sal.), Studec (70 sal.), Labinal (55 sal.), les sociétés d'nformatique Interway (60 sal.), Osiatis (60 sal.), Micro Kolor (55 sal.), les installations électriques Granier Azur (160 sal.) et Ineo (60 sal.). La distribution est représentée par un centre Leclerc (80 sal.), Ed (75 sal.) et surtout par Ikea (300 sal.), Castorama (200 sal.) et Decathlon (100 sal.); négoces de boissons Coca-Cola (160 sal.), de fournitures industrielles Genoyer (160 sal.), Barthélemy (65 sal.) et Jungheinrich (60 sal.), de jouets Toys R US (110 sal.), d'alimentaire Medis (65 sal.) et de fruits et légumes Pomona (65 sal.), d'électroménager Medis Saturn (50 sal.).

Les services ajoutent les agences de travail temporaire Adecco (230, 190 et 75 sal.), Manpower (240 et 100 sal.), Randstad (240 sal.), Iris (70 sal.); distribution de chaleur Elyo (130 sal.), gardiennage Main Sécurité (220 sal.), Générale de Protection (210 sal.) et GIP (55 sal.), nettoyages Reinier (120 sal.) Emis (90 sal.), PNS (80 sal.), STN ACR (80 sal.), Net World (55 sal.), nettoyage urbain Onyx (65 sal.), blanchisserie Maj (Elis, 50 sal.). La proximité de l'aéroport a contribué à la présence de 650 chambres d'hôtel dont celles d'Hotelis du groupe Medotels (80 sal.) et d'un Novotel (50 sal.), des transports aériens TAT (90 sal.), des transports de fret Citaix (170 sal.), SDV (125 sal.), TNT (100 sal.), NJS Faramia (100 sal.), Berto (90 sal.), Altrans (85 sal.), TFE (70 sal.), Courrier (70 sal.), Gorlier (70 sal.), Calberson (60 sal.); transports de voyageurs Bus de l'Étang de Berre (100 sal.); travaux publics Gagneraud (310 sal.), Eiffage (160 sal.), Razel (90 sal.), Screg (90 sal.), Chantiers Modernes (80 sal.).

La Française des Jeux (300 sal.) est également installée à Vitrolles. La commune n'avait que 800 hab. dans l'entre-deux-guerres et a connu ensuite une croissance spectaculaire, passant à 2 500 hab. en 1954, 5 000 en 1958, 13 000 dès 1975, 35 400 en 1990. Elle plafonne à présent, et les estimations pour 2005 ne lui attribuent que 36 000 hab. (sdc). Le canton coïncide avec la commune. Celle-ci, un temps connue pour avoir élu une liste d'extrême-droite animée par le couple Mégret, est dirigée depuis 2002 par une majorité de gauche, avec pour maire Guy Obino, socialiste, médecin et également conseiller général.