Canton de Blangy-le-Château

Blangy-le-Château

740 hab. (Castelblangeois) dont 70 à part, 1 062 ha, chef-lieu de canton du Calvados dans l’arrondissement de Lisieux, 17 km NNE de Lisieux dans une petite vallée affluente de la Touques. Le village s’orne de nombreuses maisons à pans de bois, mais n’a pas de château, sinon un manoir du 17e s.; maison familiale rurale. Le nom était simplement Blangy avant 1875; la population a connu un creux à 400 hab. (sdc) en 1936; elle a augmenté jusqu'en 1999 mais a reperdu 80 hab. depuis. Blangy et la plus grande partie du canton participent à la communauté de communes de Blangy-Pont-l’Évêque, qui réunit 31 communes (15 100 hab.) et siège à Pont-l’Évêque.

Le canton a 7 000 hab. (6 300 en 1999), 15 communes, 14 220 ha dont 1 274 de bois. Limitrophe du département de l’Eure, il s’étire du NE au SO dans les collines du pays d’Auge au nord de Lisieux; il est découpé par de profondes vallées, dont celles de la Touques et de son affluent la Calonne; l’A 13 passe tout au nord. Près de Lisieux, Norolles (280 Norollais, 652 ha) propose à la Ferme de la Vallée, au bord de la Touques, un Musée vivant de la basse-cour avec 2 500 animaux de basse-cour, arboretum et céramiques, très visité.

Coquainvilliers (850 Coquainvillais, 1 190 ha dont 340 de bois), face à Norolles sur le versant gauche de la Touques, a une fabrique de palettes Technipal (Perurena, 45 sal.); la commune est fleurie (3 fleurs); elle a gagné 70 hab. entre 1999 et 2008. Le Breuil-en-Auge (960 Breuillois, 939 ha), au milieu du canton dans la vallée de la Touques à l’ouest de Blangy, n'avait que 460 hab. en 1954 et a gagné une centaine d'habitants dans le même temps; elle a une gare et quelques ateliers dont une maçonnerie Lebas (35 sal.) et les charpentes SEB (30 sal.), transports par cars Veolia (25 sal.), distillerie de calvados au château du Breuil (25 sal.), maison de retraite (35 sal.).