Canton de Pierrefort

Pierrefort

930 hab., 2 459 ha dont 225 de bois, chef-lieu de canton du département du Cantal dans l’arrondissement de Saint-Flour, 30 km OSO de la ville à 950 m; musée des métiers d’autrefois, collège public; salaisons Joffrois (20 sal.). C’est une «station verte de vacances» et le siège de la communauté de communes du pays de Pierrefort depuis 1997, proche du canton (12 communes, 2 900 hab.). Sa population est remarquablement stable sur la longue durée, avec toutefois une légère tendance à la baisse depuis 1975 et une perte de 90 hab. entre 1999 et 2008.

Le canton a 2 600 hab. (2 800 en 1999), 11 communes, 24 862 ha dont 4 444 de bois; limitrophe de l’Aveyron, il atteint au sud les gorges de la Truyère et le lac de barrage de Sarrans. Les deux tiers septentrionaux, qui sont dans le Parc des Volcans, occupent la planèze qui descend du Plomb du Cantal, creusée par la profonde vallée du Brezons. Un centre pour l’enfance inadaptée est établi à Paulhenc (270 hab., 2 369 ha dont 622 de bois), 5 km au SO de Pierrefort, dont les belvédères dominent le lac de Sarrans.

La commune de Brezons (220 hab., 4 320 ha dont 1 143 de bois), dont le village est à 8 km NNO de Pierrefort dans la vallée du Brezons, qui rejoint la Truyère dans le lac de Sarrans après un parcours de 29 km, tient tout le haut de la planèze jusqu’au Plomb du Cantal (1 855 m); en amont du village, château de la Boyle du 15e s., avec donjon et parc classé. Brezons a eu 1 400 hab. en 1820, 850 en 1900, et dépassait encore les 500 hab. en 1962.


Brézons (le)

cours d'eau du Cantal né au Plomb du Cantal et coulant vers le sud; il passe à Pierrefort et atteint la Truyère dans le lac de barrage de Sarrans, après 29 km de cours.