Canton de Montembœuf

Montembœuf

740 hab. (Montembelviens), 1 605 ha dont 302 de bois, chef-lieu de canton du département de la Charente dans l'arrondissement de Confolens, 19 km à l'est de La Rochefoucauld, 41 km ENE d'Angoulême, au bord même du massif ancien. Le village est un peu isolé, mais doté d'un collège public et d'un village de vacances; les Pépinières charentaises emploient 90 personnes. La commune a dépassé 1 300 hab. entre 1865 et 1880 et sa population était déjà tombée à 900 hab. en 1936; elle décline encore un peu.

Le canton a 3 900 hab., 12 communes, 20 355 ha dont 4 382 de bois. Il est limitrophe de la Haute-Vienne et touche au sud au département de la Dordogne; il se dépeuple (7 400 hab. en 1936). Sa partie occidentale est dans les roches sédimentaires, découpées en collines par des petites vallées; celles du nord rejoignent la Bonnieure, celles du sud perdent leurs eaux dans le karst de La Rochefoucauld. Le reste du canton est sur le socle granitique, drainé vers le nord par les têtes de la Charente. Tout à l'est ont été créés deux grands lacs de barrage, de plus de 350 ha au total, en vue de soutenir les débits d'étiage du fleuve. Celui de Lavaud, achevé en 1988 derrière une digue de 20 m, est sur la Charente même, à la limite de la région du Limousin; il contient au maximum 10 Mm3 (9 utiles) et son plan d'eau atteint 185 ha; sur ses rives ont été aménagées des plages, formant une base de loisirs nautiques avec voiliers.

Trois communes du canton accèdent à sa rive occidentale: Lésignac-Durand (190 hab., 1 974 ha dont 243 de bois), qui y a un observatoire ornithologique et Massignac (410 hab., 1 393 ha dont 367 de bois), deux villages à 8 km à l'ENE et à l'est de Montembœuf; Verneuil (110 hab., 770 ha), à 11 km du chef-lieu, qui a eu 450 hab. en 1820; Pressignac dans le canton de Chabanais et Videix en Haute-Vienne en bénéficient également. Sur un petit affluent, la Moulde, a été mis en eau en 2000 le barrage de Mas Chaban, juste au pied des villages de Lésignac et de Massignac; une Maison des lacs et un parc d'aventure, ainsi qu'un village de vacances, ont été ouverts ensuite à Massignac où le domaine des Étangs fait hôtellerie et exploitation forestière (25 sal.). Le lac du Mas Chaban, qui peut contenir 14 Mm3 (dont 12,7 utiles) et occupe 175 ha derrière une digue de 22 m, a été muni d'un déstratificateur qui brasse les eaux afin d'homogénéiser leur température et leur oxygénation et d'éviter un excès de soutirage d'eau froide déversée dans le fleuve, ou un risque d'eutrophisation.

Cherves-Châtelars (440 hab., 3 068 ha dont 618 de bois), 5 km au nord de Montembœuf et également en limite de massif ancien, a aussi un lac de barrage dans la vallée de la Croutelle, affluent de la Bonnieure, mais d'une tout autre taille (12 ha); au village, une église romane à coupole; au hameau de Châtelars, perché aux abords du confluent, château du 15e s. à tours en poivrière. Tout au sud du canton, le finage de Roussines (320 hab., 1 608 ha dont 511 de bois) est bordé par la vallée encaissée de la Tardoire, qui fixe la limite régionale. Entre Roussines et Montembœuf, Le Lindois (330 hab., 1 795 ha dont 443 de bois) se signale par une église à mur-pignon du 14e s., classée.