Canton de Saint-Amant-de-Boixe

Saint-Amant-de-Boixe

1 340 hab. (Saint-Amantais), 2 239 ha dont 363 de bois, chef-lieu de canton du département de la Charente dans l’arrondissement d’Angoulême, 20 km au nord de la préfecture, dans un vallon à 2 km de la rive gauche de la Charente. D’une ancienne abbatiale, restent l’église romane, à grand portail sculpté, et tour-clocher du 15e s.; des éléments de cloître et du logis abbatial; un collège public, un Intermarché (25 sal.). La commune, qui avait dépassé 1 700 hab. dans les années 1870, était tombée à 840 en 1968; sa population a lentement augmenté depuis (+190 hab. de 1999 à 2008).

Le canton a 8 900 hab. (7 800 en 1999), 16 communes, 17 723 ha dont 2 468 de bois. La Charente étale de grands méandres à l’ouest du canton; Montignac-Charente (770 Montignacais, 860 ha), 2 km au SO du chef-lieu, sur la rive gauche du fleuve au creux d’un de ces méandres, est dominée par son donjon carré du 12e s.; hippodrome; la commune a 60 hab. de plus qu'en 1999; son territoire se prolonge vers l'est autour du gros hameau de Nitrat et s'étend des deux côtés de la Charente depuis qu'elle a absorbé en 1931 l'ancienne commune de Chebrac, dont le village est sur la rive droite à l'ouest de Montignac.

Marsac (810 Marsacois, 1 334 ha), de l’autre côté de la Charente à l’angle sud-ouest du canton, commence aussi à sentir les effets de la proximité relative d’Angoulême (14 km); elle n’avait que 480 hab. en 1975 (800 au milieu du 19e s.) et a gagné 70 hab. depuis 1999. Elle a une église inscrite du 12e s. et participe au vignoble (134 ha), mieux que Vars (68 ha), qui est entre Marsac et Montignac.

Vouharte (340 Vouhartais), dont l'église des 11e-12e s. est inscrite, et La Chapelle (190 hab., 769 ha), où est le moulin de Bissac, sont également sur la rive gauche de la Charente, plus en amont. Ambérac (320 Ambéracois, 1 210 ha), sur la rive droite, tient l'angle nord-ouest du canton, 10 km au NO du chef-lieu. Xambes (310 hab., 525 ha), 5 km au NO du chef-lieu, a une église inscrite du 11e au 13e s.; la commune a reçu en 200! six 6 éoliennes (15 MW) pour ABO-Wind. La petite Coulonges (150 hab., 302 ha) est juste au NO de Xambes.

Maine-de-Boixe (470 Manilibuxiens, 935 ha dont 249 de bois), la commune la plus septentrionale du canton, est au nord de la forêt de Boixe, qui prolonge vers le NO la grande forêt de Braconne, sur les épandages siliceux venus du sud-est; elle abrite une carrosserie (Harmand, 40 sal.) et une entreprise de finitions de bâtiment (PlatCarrPeint, 20 sal.); la N 10 traverse la commune, qui s'est accrue de 80 hab. depuis 1999. Vervant (130 hab., 956 ha dont 266 de bois), 5 km au nord de Saint-Amant, donne aussi sur la forêt de Boixe mais côté sud; à la limite du canton, s’y trouvent un gros tumulus avec nécropole (4e millénaire avant notre ère) et des dolmens.

À Villejoubert (340 hab., 782 ha dont 278 de bois), 3 km à l’est de Saint-Amant, le château de la Barre, du 15e s., a conservé donjon et tours carrées. La commune a gagné 40 hab. depuis 1999; elle contient une partie de la grande forêt de Boixe. Une autre partie, attenante à la forêt de Braconne que traverse une ancienne voie romaine, relève d’Aussac-Vadalle (430 hab., 1 761 ha dont 542 de bois), au NE de Villejoubert. Cette commune est formée de deux noyaux distincts, Aussac près de la N 10, Vadalle à l'est d'Aussac, mais s'est nommée seulement Aussac de 1793 à 1985; le hameau de Ravaud complète l'habitat au nord de Vadalle. Vers l'ouest, le château de Boixe tient une clairière à la limite de quatre communes, les trois autres étant Maine, Vervant et Villejoubert. La commune a un parcours de motocross et des carrières du groupe Moulin Roc (15 sal.); un parc éolien de 4 mâts (8 MW) a été installé en 2010 pour le compte de Gamesa. Au nord de Vadalle et de la bande forestière, Nanclars (210 hab., 573 ha) est à l'angle nord-est du canton, à 11 km du chef-lieu et se distingue par une belle église classée du 12e s.

Dans l’angle SE du canton, Anais (560 hab., 987 ha), à 7 km du chef-lieu, a gagné 90 hab. depuis 1999; elle a un échangeur de la N 10 qui a fixé un gros centre logistique du groupe Intermarché (290 sal. à la Ronze et 200 sal. à la Touche d'Anais), une station pour camions et des ateliers de plastiques AMS (25 sal.) et Aluplast (20 sal.). Tourriers (740 Tourriérois, 677 ha), sur la N 10 à quatre voies, 5 km à l’est du chef-lieu, a augmenté de 140 hab. de 1999 à 2008; elle est le siège de la communauté de communes de la Boixe, qui groupe 11 communes et 5 100 hab.


Vars

1 980 Varsois, 2 746 ha, commune du département de la Charente dans le canton de Sant-Amant-de-Boixe, 6 km au sud du chef-lieu sur la rive gauche, à 14 km NNO d’Angoulême. Elle a une gare, une base logistique du groupe Lidl (130 sal.), les déménageents Delage (45 sal.) et une population croissante depuis le minimum de 1954 (1 100 hab.), qui s'est encore accrue de 370 hab. de 1999 à 2008; mais elle avait dépassé 2 000 hab. entre 1850 et 1870; la commune a 68 ha de vignes. Son finage s'étend à l'est jusqu'à la N 10 et à l'échangeur d'Anais, et déborde sur la rive droite de la Charente à l'ouest, dans le faubourg du Portal.