Canton de la Tremblade

Tremblade (La)

4 610 hab. (Trembladais), 6 913 ha dont 4 820 de bois, chef-lieu de canton de la Charente-Maritime dans l’arrondissement de Rochefort, à 34 km au SO de celle-ci et à 23 km au NO de Royan. La ville est sur la presqu’île d’Arvert, au bord des marais de la Seudre à 6 km de la sortie de l’estuaire. Dotée d’un collège public, elle est surtout un centre ostréicole, pourvue de nombreuses petites entreprises, le plus souvent associées à cette activité; la principale est Mulot (40 sal.), qui fabrique des matériels en inox pour la conchyliculture et l’industrie agro-alimentaire; vinagrerie Fuchs (25 sal.); un supermarché (Carrefour, 25 sal.), comptabilité Cabex (25 sal.).

La commune avait 2 500 hab. dans la première moitié du 19e s. et sa population a augmenté de façon à peu près continue ensuite, atteignant 4 000 hab. en 1946 et 5 150 (sdc) en 1975, avant de perdre environ 500 hab. dès 1982, puis de s’en tenir là; elle a reperdu 110 hab. de 1999 à 2008. Le territoire est très étendu et occupe toute l’extrémité de la presqu’île; de ce fait, la commune est touristique, balnéaire et forestière. La Tremblade dispose d’un petit port de plaisance de 130 places, et de 2 200 résidences secondaires, (46% des logements), 4 hôtels (115 chambres), 10 campings (plus de 2 000 places) dont un de luxe (430 places). L'hébergement touristique est surtout au nord-ouest, au bord du coureau, où Ronce-les-Bains est une station balnéaire dont les plages sont abritées et les eaux tranquilles, ce qui convient aux enfants.

En revanche, toute la côte atlantique au sud de la pointe d’Arvert (ou des Espagnols) est réputée pour ses courants et justement nommée Côte Sauvage; elle reste vide, et fréquentée par les amateurs de sports de glisse et de sensations fortes. Tout au bout se trouve le phare de la Coubre, construit en 1905, haut de 58 m et qui offre 300 marches à l’ascension. Entre la Côte Sauvage et le bourg, s’étend un massif dunaire de 6 km de large, fixées par la forêt domaniale de la Coubre-la Tremblade; une route longe ce massif au nord et à l’ouest et donne accès au phare.

Le canton a 14 100 hab. (12 500 en 1999), 6 communes, 17 014 ha dont 8 061 de bois. Arvert et Étaules donnent sur le marais de la Seudre, Les Mathes ouvre le canton sur la Gironde. Chaillevette (1 380 Chaillevetons, 1 003 ha) est à 3 km à l’est d’Étaules, au bord même du marais de Seudre et a gagné 280 hab. depuis 1999; le château de la Petite Garenne y abrite une secte (Office culturel de Cluny). Saint-Augustin (1 210 Saint-Augustinois, 1 883 ha dont 850 de bois), 11 km au SE de La Tremblade, est un petit village de l’intérieur et la commune est enclavée, sans accès au littoral; son territoire est occupé au nord par un marais drainé et cultivé, tandis que la partie méridionale est dans les dunes boisées qui longent la Gironde; la commune s'est néanmoins accrue de 340 hab. (+39%) de 1999 à 2008; maison de retraite (Resalya, 20 sal.).


Arvert

3 150 hab. (Arvertons), 2 622 ha, commune de la Charente-Maritime dans le canton de La Tremblade, 4 km au SE du chef-lieu. Le bourg est dans la petite plaine entre marais et forêt, mais le finage va au nord jusqu’à la Seudre; supermarché Carrefour (50 sal.) et magasins; établissement pour handicapés (centre d’aide par le travail) avec institut médico-éducatif de l’OIDR (50 sal.), maison de retraite le Clos d'Arvert (20 sal.). La commune a eu près de 2 800 hab. en 1866 et s’est dépeuplée ensuite, jusqu’à moins de 2 000 dans les années 1930. Depuis, la population augmente continûment, sans excès: Arvert n’est pas une station balnéaire et a relativement peu de résidences secondaires (330 sur 1 800 logements), un petit hôtel, trois campings (230 places) dont un de luxe (140 places); elle a tout de même gagné 190 hab. de 1999 à 2008. La presqu'île d'Arvert est le nom donné à la contrée située entre les marais de la Seudre et la Gironde, ou du moins à son extrémité occidentale.


Étaules

2 260 hab. (Étaulais), 1 155 ha), commune de Charente-Maritime dans le canton de La Tremblade, 5 km au SE du chef-lieu; elle a un petit port dans le marais de Seudre; son territoire s’avance assez loin au sud dans le marais de Saint-Augustin, au bord duquel campe le hameau de l’Île d’Étaules. La commune accueille une œuvre de bienfaisance; sa population croît surtout depuis 1975 (1 260 hab.); elle s’est augmentée de 640 hab. de 1999 à 2008 soit de 40%, parmi les records du département.


Mathes (Les)

1 740 hab. (Matherons), 3 438 ha dont 2 083 de bois, commune de Charente-Maritime dans le canton de La Tremblade. Le village ancien et centre communal est à 5 km au sud de La Tremblade, et c'est la seule commune du canton à donner sur la rive de la Gironde. De ce fait, elle dispose de la belle plage de la Palmyre, ainsi que de la vaste baie de Bonne Anse, qu'abrite à l'ouest le crochet de sables assez mobile qui prolonge la pointe de la Coubre, compris dans le finage communal. Quelques parcs à huîtres sont entretenus à Bonne Anse; les grands navires qui vont en Gironde passent tout près, pour profiter de la Grande Passe de l'Ouest.

Le site de Palmyre (ou la Palmyre) est devenu un haut lieu touristique; l'urbanisation balnéaire se complète en effet d'un parc animalier et d'attractions, d'un hippodrome (entraînement Macaire, 25 sal.) et de diverses installations ludiques, parc aquatique, Luna-Park, Cyclo-Trott, écoles de voile et de surf, village «médiéval» Palmyrosa, etc. Le zoo privé de la Palmyre, créé en 1967, occupe 60 salariés et se dit le premier de France avec ses 1 600 animaux et ses 700 000 à 800 000 visiteurs annuels.

La commune a un entraînement de chevaux de course (G. Macaire, 35 sal.) et plusieurs villages de vacances: Club Méditerranée de 26 ha et 400 chambres, VVF de 16 ha, 120 chalets et appartements, Village-club de 10 ha et 155 appartements; elle affiche 6 300 résidences secondaires, pour 950 principales, trois hôtels (90 chambres) et pas moins de 22 campings, totalisant 6 800, dont 8 de luxe (4 150 places). Elle n’avait que moins de 800 hab. en 1954 et sa population a augmenté surtout après 1975; elle a encore gagné 260 hab. de 1999 à 2008.