Canton de Graçay

Graçay

1 600 hab. (Graçayais), 3 182 ha, chef-lieu de canton du Cher dans l'arrondissement de Vierzon, 22 km au SO de la ville. Le village, ancienne baronnie, a dépassé 3 200 hab. au milieu du 19e s., mais s'est dépeuplé jusqu'en 1990, et a encore perdu une quarantaine d'habitants de 1999 à 2006. Il reste toutefois bien équipé en commerces et services et reçoit foires et marchés; quelques petits ateliers, musée de la photographie et galerie d'art, maison de retraite. Le dolmen de la Pierre Levée est à l'est du village.

Le canton a 3 600 hab., 6 communes et 13 495 ha dont 1 371 de bois; il s'enfonce en coin dans le département de l'Indre et jouxte au nord celui du Loir-et-Cher; il atteint au nord la vallée du Cher, où Saint-Georges-sur-la-Prée (640 hab., 2 283 ha dont 300 de bois) se distingue par d'anciennes exploitations d'ocre et un musée de l'ocre; atelier de moules et modèles (Structures Outillages, 20 sal.). Entre Graçay et Saint-Georges, Genouilly (740 hab., 3 466 ha dont 400 de bois) conserve une église romane et le prieuré de Grandmont; elle a un étang, un centre aéré et une base de loisirs, des silos. Genouilly a reçu le siège de la communauté de communes des Vallées Vertes du Cher Ouest, qui associe 7 communes et 4 400 hab., dont Graçay. Les maisons de Graçay jouxtent celles de Saint-Outrille (220 Austrégélisiens, 1 248 ha dont 223 de bois), qui a une église abbatiale classée à clocher tors (11e et 15e s.).