Canton de Léré

Léré

1 300 hab. (Léréens), 1 598 ha dont 232 de bois, chef-lieu de canton du Cher dans l'arrondissement de Bourges, 60 km au NE de la préfecture, 18 km au nord de Sancerre et 9 km de Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre). Le village est au bord du canal latéral à la Loire, à 2 km du fleuve; il a une église collégiale classée, d'origine carolingienne à crypte; un peu à l'ouest du village, se voit le château de la Villate (15e s., en carré). La commune avait atteint 1 700 hab. dans les années 1880, puis était descendue à moins de 900 hab. en 1975, avant d'entamer une nouvelle croissance, qui s'est ralentie.

Le canton a 6 100 hab. (comme en 1999), 7 communes et 14 994 ha dont 2 741 de bois; limité à l'est par la Loire le long du département de la Nièvre, il est riverain de celui du Loiret au nord; il associe une fraction de la plaine de la Loire et l'extrémité orientale du Pays Fort. Sury-près-Léré (570 hab., 1 778 ha) est à 1 km au nord du chef-lieu et son finage étroit va de la Loire à 8 km à l'ouest sur le plateau; église classée du 16e s.; la commune a gagné 60 hab. de 1999 à 2007. Santranges (430 hab., 2 431 ha dont 337 de bois), 9 km ONO de Léré, occupe l'angle nord-ouest du canton aux abords du Pays Fort; église en partie du 12e s.; elle a également gagné 60 hab. de 1999 à 2007.

Belleville-sur-Loire (1 100 hab., 1 101 ha), 4 km au nord de Léré au bord du canal latéral à la Loire, est au point de rencontre de trois départements; le village, fleuri (trois fleurs), a une église gothique du 15e s. à beaux vitraux modernes, et une halte nautique avec Maison de Loire; constructions Di Zazzo (40 sal.), métallerie Val de Loire Services (VDLS, 60 sal.). Surtout, Belleville accueille en bord de Loire une centrale nucléaire de 700 emplois, dont une bonne partie du personnel habite Léré. La commune n'avait que 290 hab. en 1975 et a grandi très vite jusqu'en 1995.

Les trois communes méridionales sont sur le plateau du Sancerrois. Savigny-en-Sancerre (1 100 Savignacois, 3 331 ha dont 420 de bois), 7 km OSO de Léré, a une métallerie (Bailly, 40 sal.), mais n'appartient pas au Sancerrois viticole. Après avoir dépassé les 2 000 hab. à la fin du 19e s., sa population était tombée à 850 hab. en 1975; elle reprend un peu depuis, quelques dizaines d'habitants de 1999 à 2007. Cependant sa voisine Sainte-Gemme-en-Sancerrois (390 hab., 1 484 ha), tout au sud à 13 km SO de Léré et 7 km au nord de Sancerre, a un terroir un peu plus accidenté et cultive 141 ha de vignes; église du 13e s. Elle a subi une évolution démographique parallèle à celle de Savigny (940 hab. en 1881, 340 en 1975) mais vient de perdre une quarantaine d'habitants entre 1999 et 2007.

À 6 km au sud de Léré, Boulleret (1 400 hab., 3 271 ha dont 1 474 de bois) a une maison forte classée des 15e-16e s. et 18e s., le château de Buranlure, qui a servi de décor de films, et un musée rural et agricole; équipements de manutention Forest et Peloille (20 sal.), maçonnerie Bernard (20 sal.), maison de retraite. Le finage inclut le bois du Jarrier au nord-ouest, et s'étend aussi à l'est dans la plaine de la Loire, incluant la plus grande partie de l'île de Cosne, boisée et face à Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre); mais il n'a guère de vigne. Sa population a moins varié que celle de ses voisines.