Canton de Merdrignac

Merdrignac

3 100 hab. (Merdrignaciens) dont 260 à part, 5 712 ha dont 1 812 de bois, chef-lieu de canton des Côtes-d’Armor dans l’arrondissement de Dinan, 28 km à l’est de Loudéac et 60 km à l’ouest de Rennes sur la N 164, au bord de l’Hivet. Le nom viendrait d’un patronyme latin Matrinius. C’est un ancien centre textile, dont les plus grandes entreprises sont maintenant de métallerie (Serupa, 100 sal.), d’emballages en bois (Hamon, 55 sal.) et d’agro-alimentaire avec la découpe de dindes Volvico (85 sal.); magasin Super-U (40 sal.), négoces de produits chimiques Bio3G (180 sal.), de matériel agricole Agrimene (20 sal.); lycée agricole public avec centre d’apprentissage et centre de formation d’adultes pour les paysages et l’environnement, collèges public et privé; base de loisirs et d’accueil. Au nord de la commune se trouve la grande forêt de la Hardouinais, avec des étangs et des traces d’anciennes forges. La population communale a un peu repris depuis les 2 600 hab. (sdc) des années 1960, mais elle avait atteint 3 400 hab. en 1906.

Le canton, limitrophe de l’Ille-et-Vilaine et du Morbihan, a 7 800 hab. (7 400 en 1999), 9 communes, 24 968 ha dont 3 696 de bois. Les communes du canton sont associées dans une communauté de communes qui a choisi de se nommer Hardouinais-Mené et siège au chef-lieu. Sept communes forment avec le chef-lieu la «station verte de vacances» de Merdrignac-la Hardouinais. Au NO, le relief s’élève jusqu’à 303 m au sommet des landes du Mené dans la commune de Saint-Vran (730 Brennoviens, 2 812 ha dont 506 de bois), qui empiète un peu à l’est sur la forêt de la Hardouinais et a eu plus de 1 500 hab. en 1911.

Trémorel (1 090 Trémorelois, 3 376 ha), 10 km à l’est de Merdrignac sur la route de Rennes, a l’un des trois abattoirs de la Vitréenne (J. Rozé, 350 sal.), un négoce et conditionnement d'œufs Cecab (30 sal.), un entreposage EST (35 sal.), un élevage de volailles Hy Line (30 sal.), et une usine de traitement de sous-produits animaux (Valab, 35 sal., huiles et graisses), mais a perdu un ancien abattoir de volailles Bourgoin, repris un temps par Gastronome; armatures métalliques SNAAM (30 sal.), maçonnerie Saverezh (SBK, 45 sal.), transports Olano (45 sal.) et Leveau (45 sal.); la population communale diminuait depuis les 1 800 hab. de 1911, mais elle s'est accrue de 160 hab. après 1999.

Laurenan (740 hab., 3 090 ha dont 200 de bois) est à l’extrémité occidentale du canton, 11 km à l’ouest du chef-lieu près de la route de Loudéac mais son finage monte jusqu’au sommet du Mené et atteint à l’est le cours de l’Hivet; il est à la source du Ninian, affluent de l’Oust. Saint-Launeuc (190 Launeucois, 1 158 ha dont 446 de bois), 6 km au NE de Merdrignac de l’autre côté de la forêt, bénéficie des étangs poissonneux de la Hardouinais (48 ha) et s’affiche comme village fleuri (trois fleurs). Loscouët-sur-Meu (670 Loscoetais, 2 226 ha), 4 km au SE de Trémorel, bénéficie de l’étang de Loscouët (35 ha), sur le Meu, apprécié des pêcheurs; la commune a gagné une cinquantaine d'habitants entre 1999 et 2008.