Canton de Crocq

Crocq

510 hab. (Croquants), 1 416 ha dont 493 de bois, chef-lieu de canton du département de la Creuse dans l'arrondissement d'Aubusson, 21 km au SE de la ville, à 726 m, au-dessus de la haute vallée de la Tardes, qu'elle domine de ses tours jumelles ruinées. Elle a une chapelle romane du 11e s., avec lanterne des morts et beau triptyque restauré du 15e s. Le village fut un lieu de travail des fourrures, fournissant les vestes d'aviateurs en 1914-1918; il en reste un écomusée de la pelleterie; petits ateliers de mécanique (Tournaud, 25 sal.) et bâtiment; un collège public. La commune avait dépassé 1 100 hab. en 1891 et sa population se réduit; elle a diminué de 70 hab. depuis 1999. Crocq est le siège de la communauté de communes du Haut-Pays Marchois (13 communes, 2 900 hab.).

Le canton a 3 000 hab. (3 200 en 1999), 14 communes, 26 346 ha dont 7 111 de bois; limitrophe du Puy-de-Dôme, il est un centre de dispersion des eaux: le Cher y a sa source, ainsi que la Tardes qui finit par le rejoindre; d'autres eaux filent à l'est vers le Sioulet, donc la Sioule et l'Allier, au sud-est vers la Dordogne par la Ramade, à l'ouest vers la Creuse par la Rozeille. Les points culminants dépassent 800 m. Mérinchal (770 Mérinchalois, 4 545 ha dont 672 de bois), à l'extrémité NE du canton, à 15 km de Crocq, à 735 m, est aux sources du Cher, qui va vers le nord, et de la Saunade, qui descend à l'est vers le Sioulet; son finage a plusieurs étangs, dont ceux de Mondayraud (20 ha) et de la Jurade (8 ha). Le village dispose d'une gare, et de quelques commerces. Fermée en 2007, la laiterie-fromagerie Silam (Industrielle d’Auvergne et de la Marche, 45 sal.) du groupe Toury a été remplacée par une fabrique de produits alimentaires Vitanutrition (35 sal., petits pots de pomme et légumes pour enfants); la commune a perdu 70 hab. depuis 1999.

Saint-Georges-Nigremont (170 hab., 1 859 ha dont 604 de bois), 13 km au sud-ouest du chef-lieu, a un vieux villages de quelques maisons perché sur une butte dominant la vallée de la Rozeille; une église à clocher-porche du 13e s., le château des Écurettes (18e s., inscrit), un manoir du 17e s. Saint-Agnant-près-Crocq (210 Saint-Agnantais, 2 551 ha dont 1 200 de bois), 8 km au sud de Crocq à 730 m, propose un musée écoculturel scolaire. Flayat (350 Flayatois, 4 353 ha dont 834 de bois), 12 km au sud de Crocq à 760 m, est la commune la plus méridionale du canton et ses eaux s’écoulent vers la Dordogne; elle a plusieurs étangs, dont ceux des Besses à l’ouest du village; à l’est, le grand étang de la Ramade (82 ha), remontant au 17e siècle et très poissonneux, est dans la vallée de ce nom; la population de la commune a perdu 50 hab. après 1999.