Canton du Russey

Russey (Le)

2 120 hab. (Russéens) dont 130 à part, 2 417 ha dont 549 de bois, chef-lieu de canton du département du Doubs dans l’arrondissement de Pontarlier, 18 km au NE de Morteau et 12 km au SO de Maîche, sur le plateau à 875 m. Le bourg a plusieurs petites entreprises d’horlogerie et micromécanique, mais toutes de moins de 20 employés; supermarché U (80 sal.), ERDF (20 sal.), autocars du Mont Jura (25 sal.); un collège public et un privé, fête des gentianes en juin. La population communale augmente depuis 1936 (1 200 hab.), mais au ralenti (+80 hab. entre 1999 et 2008). Le bourg est le siège de la communauté de communes du plateau de Russey, qui rassemble 17 communes (5 500 hab.).

Le canton a 6 500 hab. (5 600 en 1999), 22 communes et 18 820 ha dont 6 457 de bois; il s’étend sur le plateau jurassien, accidenté de reliefs SO-NE; il atteint le cours du Doubs et la frontière suisse à l’est, à la hauteur de La Chaux-de-Fonds, et va au-delà de la vallée du Dessoubre au NO. Il culmine à 1 088 m un peu au nord du saut du Doubs. Il est traversé au nord par les gorges du Dessoubre.

Juste au nord du Russey, la commune de Bonnétage (780 hab., 1 771 ha dont 513 de bois), dont le centre est à 960 m d’altitude, a un territoire curieux, allongé sur 13 km du fond de la vallée du Doubs, donc de la frontière suisse, jusqu’au-dessus de la vallée du Dessoubre, et parfois large de moins de 600 m, en raison d’anciens dispositifs pastoraux. Elle associe plusieurs hameaux, dont le principal est le Grand-Communal à 3 km au nord du Russey, le plus ancien le Village au nord du territoire. Elle accueille plusieurs petites entreprises d’horlogerie-décolletage, dont les traitements de surfaces Avipo (25 sal.) et Brun (40 sal.); transports Vécatel (20 sal.), maçonnerie Tetra (35 sal.); hôtel de l'Étang du Moulin (20 sal.). La population communale, assez stable depuis longtemps, a gagné 90 hab. après 1999.

Les Fontenelles (700 Fontenellois dont 150 à part, 838 ha dont 267 de bois), au nord de la précédente à 5 km du Russey sur la route de Maîche, ont un collège privé avec internat. Grand'Combe-des-Bois (120 hab., 1 187 ha dont 498 de bois) est à 7 km au sud-est du Russey et domine la gorge du Doubs à la frontière suisse; grotte du Grenier dans la gorge au sud-ouest.

Le Barboux (240 hab., 1 126 ha dont 254 de bois) est à 7 km au sud du Russey et contient le point culminant du canton; sa population s'est accrue de 40 hab. depuis 1999; église du 18e s. à beau mobilier inscrit. La Chenalotte (380 Sauterelles, 488 ha dont 150 de bois) et Noël-Cerneux (360 Grelots, 636 ha), qui accueille les travaux publics Dromard (35 sal.), suivent vers l'ouest, mais leur ban n'atteint pas le Doubs, dont les sépare celui de Villers-le-Lac. La Chenalotte a gagné 90 hab. de 1999 à 2008, Noël-Cerneux 50.

Le Bizot (290 Gayots, 785 ha dont 255 de bois) et Le Bélieu (320 hab., 1 072 ha dont 211 de bois), à 5 et 9 km au SO du Russey, toutes deux à 915 m le long du pli du Bois Banal qui monte à 1 063 m, se signalent par des églises (inscrites) et des maisons anciennes, dont une maison de justice et une grosse ferme classées. Le Bizot a gagné 90 hab. de 1999 à 2008, Le Bélieu 40; Le Bélieu a un négoce de bois (Finn Est, 25 sal.) et a reçu un parc d’activités des Dolines, où siège l’administration du pays Horloger, pays officiel associant les cinq communautés de communes doubistes de Maîche, Le Russey, Saint-Hippolyte, Morteau, Entre Dessoubre et Barbêche, soit au total 78 communes et 41 000 hab.

Au nord-ouest du canton, Laval-le-Prieuré (34 hab., 529 ha dont 309 de bois) limite son finageà la dépression cersuée par le Dessoubre, en aval du cirque de Consolation, et son vallon affluent de droite le Pissoux; le village est sur un replat à 570 m et offre une église inscrite, des 12e et 15e s. Mont-de-Laval (190 hab., 844 ha dont 195 de bois) est juchée sur le promontoire qui les domine au sud; il s'y tient un festival des musiques traditionnelles du Massif jurassien en août. Plaimbois-du-Miroir (200 Plaimbois, 1 171 ha dont 629 de bois) est juste à l'est sur le plateau à 830 m et offre le belvédère des Rochers du Miroir; elle a gagné 50 hab. après 1999.

Au nord, au-delà des gorges du Dessoubre, les communes sont mal reliées au chef-lieu et plus proches de Maîche. Bretonvillers (230 hab., 1 366 ha dont 604 de bois), 22 km au NO du chef-lieu (10 km à vol d’oiseau) est à 710 m et se complète du hameau du Saucet à l'ouest. Longevelle-lès-Russey (50 Longevelles, 256 ha) et Chamesey (120 hab., 642 ha dont 231 de bois) sont sur le même plateau plus à l'est et au nord. Rosureux (90 hab., 614 ha dont 457 de bois) est au fond de la vallée du Dessoubre, sans accès direct au chef-lieu. Saint-Julien-lès-Russey (150 Saint-Julien, 1 001 ha dont 518 de bois) tient l'angle nord-est du canton sur le plateau à 8 km au nord du chef-lieu.