Canton de Bourdeaux

Bourdeaux

570 hab. (Bourdelois), 2 311 ha dont 775 de bois, chef-lieu de canton du département de la Drôme dans l'arrondissement de Die, 45 km au SO de Die, 53 km au SE de Valence; le village est perché au bord du Roubion et a conservé un aspect quasi médiéval; c'est une place protestante de tradition. Bourdeaux a eu plus de 1 400 hab. au milieu du 19e s.; sa population est descendue jusqu'à 540 hab. en 1975 et ne s'est guère relevée depuis.

Le canton a 1 300 hab., 9 communes, 12 945 ha dont 4 802 de bois; il correspond au haut bassin du Roubion et il est bordé à l'est par le puissant relief arqué de la montagne de Couspeau, étroit pli anticlinal dans le tithonique, qui monte à 1 516 m à la Grand Plaine. Son isolement relatif a fortement contribué à son dépeuplement. Il cherche à attirer les visiteurs par un déploiement de ressources gastronomiques et la mise en valeur de ses paysages, parsemés de lavande et de vergers. Crupies (90 Crupians, 1 316 ha dont 682 de bois), 6 km au SE du chef-lieu à 482 m, est connu pour héberger des classes de musique au centre musical de Garreaux; elle comptait 450 hab. au milieu du 19e s.

En amont à 7 km SSE de Crupies, Bouvières (160 Bouviérois, 2 505 ha dont 533 de bois) ferme le haut bassin, aux sources du Roubion, à 612 m; on en sort par deux petites routes menant au col Lescou à l'est (829 m), au col de la Sausse au sud (791 m), dominés par le haut relief de la montagne d'Angèle, qui s'élève à 1 606 m au Merlu. La commune a eu plus de 800 hab. au 19e siècle; elle est le siège d'une entreprise de travaux intérimaires «en accès difficile» ou acrobatiques (SETT, 130 sal.).

Au nord-ouest du canton, Le Poët-Célard (150 Poëterots, 834 ha dont 268 de bois), à 4 km de Bourdeaux à 643 m, a rénové son gros château renaissance; mais sa population baisse encore (-17 hab. de 1999 à 2006). Poët signifie ici puy (podium). Plus loin, le tout petit village au nom charmant de Félines-sur-Rimandoule (70 Félinois, 846 ha dont 428 de bois), 13 km à l'ouest de Bourdeaux, s'abrite derrière un défilé, à 440 m; mais un glissement de terrain en 1907 a détruit une partie de l'habitat et précipité le déclin; le nom complet est de 1928.