Canton de Ghisoni

Ghisoni (Ghisuni)

270 hab., 12 460 ha dont 12 000 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Corse dans l'arrondissement de Corte, 41 km au sud de Corte. Ce n'est qu'un petit village de montagne, mais il a pour originalité d'être campé en fond de vallée, à 670 m. La commune, très étendue et fort boisée, englobe toutes les têtes du Fium'Orbu. Elle est dominée par le mont Renoso (2 352 m), au NE duquel a été installée la station de neige de Capanelle, vers 1 900 m; on y parvient de Ghisoni par une route en lacets de 18 km.

Outre d'anciennes bergeries et des pozzines, plusieurs petits lacs glaciaires agrémentent le versant oriental du Renoso, dont le plus visité est le lac de Bastani, le plus proche du sommet, à 2 089 m, profond de 24 m. On sort de Ghisoni vers le sud par le col de Verde (1 269 m) en direction de Zicavo; au nord par le col de Sorba (1 311 m) vers Corte; côté est en suivant le cours du Fium'Orbu, ce qui oblige à s'enfoncer dans les défilés des Strette («les étroits») et de l'Inzecca («l'entaille»). Le barrage de Sampolo (32 m de haut, 1,6 Mm3 à plein) et géré par EDF, a été établi en 1992 entre les deux défilés. Une mine de plomb argentifère a été exploitée près du village entre 1912 et 1946 (Pietra Rossa); centre sportif UCPA.

Le canton de Ghisoni a 3 700 hab., 4 communes, 25 105 ha; limitrophe de la Corse-du-Sud, il s'étend vers le SE jusqu'à la mer, où Ghisonaccia est de loin la commune la plus peuplée; les deux autres sont Lugo et Poggio, toutes deux portant encore le nom de l'ancienne piève de Nazza. Le reste du canton est issu de l'ancienne piève du Castellu.


Ghisonaccia (Ghisunaccia)

3 300 hab., 6 825 ha, commune de Haute-Corse dans le canton de Ghisoni. Elle a été créée en 1845 à partir de Lugo-di-Naza. Le bourg est à 27 km ESE du chef-lieu dans la Plaine Orientale, à 5 km de la mer et 15 km au SO d'Aléria. Il s'est développé comme point d'appui de la mise en valeur agricole de la plaine dans les années 1960. La commune, entièrement en plaine, est bornée à l'ouest par le Fium'Orbu, que sa limite suit jusqu'à sa sortie de la montagne; nombreux vignobles (1 149 ha, record de Corse) et vergers d'agrumes, kiwis, etc.

On y a aménagé un aérodrome (Ghisonaccia-Aizitone), doté d'une piste en dur de 800 m, et l'aéroclub y pratique notmment le vol à voile. Juste à côté, le gros hameau de Ghisonaccia-Gare rappelle le temps où fonctionnait la voie ferrée de Bastia, arrêtée ici de 1888 à 1935, prolongée ensuite jusqu'à Porto-Vecchio et détruite en 1943. Sur la côte, au nord-est, le grand étang d'Urbino est un lieu d'élevage d'huîtres et d'autres coquillages; juste au sud s'étalent le domaine de Pina et les marais de Cattolica, où de grands projets agricoles et touristiques ont avorté; enfin, à l'angle sud-est, les marais d'Erba Rossa gardent les restes de la tour gênoise de Vignale et la marine de Caprone a un village de vacances municipal. La population a augmenté de 108 hab. entre 1999 et 2005.


Lugo-di-Nazza (Lucu di Nazza)

110 hab., 2 541 ha dont 1 824 de bois, commune de Haute-Corse dans le canton de Ghisoni, 18 km ESE du chef-lieu sur le balcon qui domine la Plaine Orientale, à 420 m. Le finage est aux deux tiers dans la montagne, un tiers en plaine. Sa limite nord suit le cours du Fium'Orbu dans le défilé de l'Inzecca, la limite orientale le cours aval en plaine. La commune a perdu en 1845 le territoire de Ghisonaccia, mais gagné en 1852 celui d'Occi. La population a augmenté de 16 hab. entre 1999 et 2005.


Poggio-di-Nazza (Poghju di Nazza)

190 hab., 3 279 ha dont 604 de bois, commune de Haute-Corse dans le canton de Ghisoni, 22 km au SE du chef-lieu sur l'escarpement qui domine la Plaine Orientale, à 380 m. Le finage, largement couvert de forêts, monte à 1 683 m à l'ouest (punta Ciccia) et n'a qu'une petite partie de plaine, sur la rive droite du Fium'Orbu. La population a perdu 10 hab. entre 1999 et 2005.