Canton de Remoulins

Remoulins

2 430 hab. (Remoulinois), 824 ha dont 235 de vignes et 128 de bois, chef-lieu de canton du département du Gard dans l’arrondissement de Nîmes, 22 km ENE de la préfecture sur la rive gauche du Gard. La ville est un carrefour complexe de voies ferrées et de routes (N 86 et N 100), proche d’un échangeur de l’A 9 et dont les traversées du Gard ont longtemps hésité, comme le montrent les restes d’anciens ponts. Surtout, Remoulins est la ville du «pont du Gard»; sa population était de 1 300 hab. environ entre 1870 et 1950, puis s’est un peu étoffée et son niveau oscille depuis 1975; elle a augmenté de 410 hab. entre 1999 et 2009.

Le centre a beaucoup de maisons anciennes de belle apparence; collège public, fabrique de plastiques (Vitembal, 360 sal., en redressement judiciaire en avril 2011), charpentes Idee (30 sal.), constructions Moug (25 sal.), cave coopérative; clinique (65 sal.) avec section pour maladies nerveuses; supermarché Carrefour (40 sal.), transports GPS (20 sal.); cultures et fête de la cerise. Remoulins est le siège de la communauté de communes du Pont du Gard, qui réunit 16 communes et 21 700 habitants.

Le canton a 9 550 hab. (7 400 en 1999), 9 communes, 14 146 ha dont 6 889 de bois et garrigues. C’est à Vers-Pont-du-Gard (1 750 1 340 Versois, 1 914 ha dont 960 de bois, 213 de vignes), dont le village est à 6 km NO de Remoulins, que se trouve l’aqueduc romain du Pont du Gard; cave coopérative, carrières de pierres (La Romaine Jupiter, 30 sal.), fabrique de bétons Lib (85 sal.). Le nom de la commune n’était que Vers avant 1971; sa population grandit: elle n’avait que 600 hab. en 1962 et a gagné encore 410 hab. de 1999 à 2009 (+31%).

En amont, Collias (1 030 850 Colliassois, 2 042 ha dont 985 de bois, 168 de vignes), 10 km à l’ouest de Remoulins, est à la sortie des gorges du Gard, plutôt appelé ici Gardon; sites de canoë-kayak et d’escalade; ermitage dans un vallon boisé; le village est classé parmi les «villages de charme» et également en expansion: 400 hab. en 1936, 510 en 1975 et un gain de 180 hab. de 1999 à 2009. Argilliers (360 Argilliérois, 667 ha dont 291 de bois), 9 km NO du chef-lieu, a aussi un pont aqueduc, mais discret et sur un petit vallon; le parc d’un château du 18e siècle, dit de Castille est bourré de motifs à colonnes imités de l’antique. La commune a gagné 170 hab. de 1999 à 2009, donc +89%!

Castillon-du-Gard (1 410 Castillonnais dont 90 à part, 1 738 ha dont 905 de bois et 297 de vignes), 4 km au nord de Remoulins, a une maison familiale rurale et une hôtellerie du Vieux Castillon (35 sal.), un centre d’embouteillage de boissons (Compagnie Rhodanienne, 45 sal.). Beau village méditerranéen bien restauré, il figure aussi parmi les «villages de charme» et il attire: il ne comptait que 320 hab. entre 1930 et 1950 (750 au milieu du 19e s.); il a encore gagné 400 hab. entre 1999 et 2009, donc +40%.

Saint-Hilaire-d’Ozilhan (710 Saint-Hilairois, 1 666 ha dont 990 de bois et 361 de vignes), 5 km NNE de Remoulins, a des restes de remparts et de château, et une chapelle préromane qui remploie des pierres de l’aqueduc; sa population a doublé entre 1962 et 1999, mais toutefois n’a gagné que 60 hab. entre cette date et 2009. Fournès (900 Fournésans, 1 766 ha dont 428 de bois), 3 km ESE de Remoulins, est sur le passage de l’A 9 (échangeur) et cultive 335 ha de vignes (cave coopérative); fabrique de carreaux de céramique Parefeuille (groupe italien, 120 sal), négoce France Boissons (55 sal.), transports ITM (groupe Intermarché, 35 sal.). La population de Fournès a également doublé entre 1962 et 1999 mais poursuit le même rythme: +140 hab. de 1999 à 2009.

La partie septentrionale du canton est dans les garrigues boisées. Valliguières (510 Valliguiérois, 1 925 ha dont 1 402 de bois, 148 de vignes) et Pouzilhac (620 Pouzilhacois, 1 604 ha dont 800 de bois, 238 de vignes), respectivement à 9 km et 14 au nord de Remoulins, y occupent de véritables clairières que traverse la N 86; la première s'est accrue de 140 hab. depuis 1999 (+38%), la seconde de 120 (+27%).