Canton de Verfeil

Verfeil (Haute-Garonne)

3 120 hab. (Verfeillois), 4 123 ha dont 299 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Garonne dans l'arrondissement de Toulouse, 20 km ENE de la préfecture sur une colline du Terrefort au-dessus de la vallée du Girou, rive droite. C'est un ancien village fort, dont il reste des portes et des ruines d'une citadelle du 12e s.; au SE, le château de Malaret a été habité par la comtesse de Ségur; ce qui justifie la présence d'un musée historique du vieux Verfeil et des Petites filles modèles, dont on montre les tombes au cimetière. À la limite nord de la commune, lac de barrage collinaire du Magou; à la limite SE, grand poste d'interconnexion électrique. La commune a un collège public. Verfeil a eu plus de 2 400 hab. vers 1840, puis 1 400 dans les années 1930; sa population croît depuis et a passé les 2 000 hab. en 1982; elle a gagné 580 hab. de 1999 à 2009 (+23%).

Le canton, limitrophe du Tarn, a 6 900 hab. (5 900 en 1999), 7 communes, 9 902 ha dont 660 de bois; il est traversé par les vallées de la Sausse et du Girou. Bonrepos-Riquet (250 Riquétois, 569 ha), sur la même crête à 5 km ONO de Verfeil, a ajouté à son nom Riquet en 1921, pour rappeler l'existence du château que l'inventeur du canal du Midi avait pu racheter et réaménager dans la commune avant même d'engager son grand œuvre; il est muni d'équipements hydrauliques et son parc et ses jardins se visitent. Gragnague (1 810 Gragnaguais, 1 304 ha), au bord du Girou 8 km au ONO de Verfeil, près d'un accès à l'autoroute A 68, bénéficie de la croissance toulousaine et a un centre intercommunal de loisirs; château Degrès (18e s.); la commune n’avait que 400 hab. en 1962 et s'est accrue de 360 hab. (+25%) de 1999 à 2009; elle est le siège de la communauté de communes des Coteaux du Girou (12 communes, 16 100 hab.).